Au sommaire de l’édition de ce Mercredi 02 Octobre 2019 du journal “AMAKURU Y’IWACU – IWACU


• Un corps sans vie a été découvert le matin de mercredi au quartier 7, avenue Bugendana, dans la zone de Ngagara devant les appartements de la Socabu. Selon les témoins, le cadavre ne présentait aucun signe de lésion corporelle. La victime a été identifiée. Il s’agit de Déo Arakaza, âgé de 30 ans, habitant dans les appartements de la Socabu. Il travaillait comme arbitre assistant de la 2ème division de la Fédération nationale du football du Burundi. Il était également membre de l’Association des chauffeurs des Coasters nord-ville et exerçait en tant que batteur. L’officier de la police judiciaire avait entamé les investigations. Vers 10h, le corps a été conduit à la morgue du Centre hospitalo-universitaire de Kamenge par un bus coaster de son association.

• Le président du parti CNL estime que les discours appelant à l’apaisement et à la lutte contre l’intolérance politique ne sont pas accompagnés par les actes. Selon Agathon Rwasa, les membres de son parti subissent des actes d’intimidation, les permanences continuent d’être mises à sac. Un bilan négatif un mois après que les administratifs et les leaders des partis politiques se soient convenus sur une sorte de cessation des violences qui avaient pris de l’ampleur.

• Le ministère de l’Education déplore de nombreuses irrégularités dans la formation et l’appui continu des enseignants qui presteront dans la première année. Selon Edouard Juma, porte-parole du ministre de l’Education ces erreurs ont été décelées dans la liste des enseignants bénéficiaires de cette formation. Selon lui, des personnes éligibles ne se sont pas retrouvées sur la liste et d’autres personnes qui n’étaient pas sur la base de données du ministère ont été incluses dans les participants. Un contrôle systématique a été faite et les sanctions vont suivre. Il tranquillise les participants en règle, leur per diem a été débloqué.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire