Ali Bongo improvise son premier discours devant une foule dans un stade


Ali Bongo Ondimba durant son discours au stade de Nzeng Ayong © DR

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba en pleine récupération de la totalité de ses capacités physiques après avoir été foudroyé par un Accident vasculaire cérébral (AVC) le 24 octobre dernier à Riyad en Arabie saoudite a fait une apparition surprise samedi au stade de Nzeng Ayong où il a improvisé son tout premier discours en public à l’occasion de la clôture républicaine de son directeur de cabinet, Brice Laccruche Alihanga.

« Il faut remercier Dieu », a lancé Ali Bongo debout aux côtés de son épouse Sylvia, du Premier ministre Julien Nkoghe Bekalé et des membres de sa sécurité rapprochée.

Tout de blanc vêtu (pantalon et chemise manches courtes) Ali Bongo a ajouté « et puis je tiens à vous remercier vous tous pour tout le soutien que vous m’avez apporté surtout dans les moments difficiles. Je tiens à vous remercier ».

« Je vous dit que maintenant je suis là. Je suis là. Et je suis là », a-t-il poursuit la voix beaucoup plus claire que ses précédentes sorties.

« Simplement pour vous dire que je suis là, je suis pour vous. Et ça me travaille… comprenez… », a-t-il dit en tapant la main sur sa poitrine du côté gauche comme pour montrer au peuple qu’il le porte dans son cœur. La foule, surprise par cette présence et surtout par cette première prise de parole a exulté.

« J’ai tellement des choses à vous dire que finalement je ne dirai rien. Moi aussi je suis venu participer à la fête. Merci de m’avoir invité », a-t-il lancé le regard fixant la foule et le visage rayonnant de joie.

« Je suis là aujourd’hui, je suis là aujourd’hui (5fois) et je serai toujours là ! » a-t-il hurlé comme il le faisait durant sa campagne électorale en 2016. Son épouse Sylvia lui a soufflé quelque chose à l’oreille et en a entendu Ali Bongo dire « je serai toujours là ! »

« Je vous remercie et à bientôt ! » a-t-il conclu sa prise de parole.

La sécurité a laissé le public capter ces moments de communion entre Ali Bongo et son public depuis son arrivée en voiture jusqu’à sa montée sur le podium à pied s’appuyant sur sa canne.

Antoine Relaxe





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire