Arnaud Engandji finalement éjecté du gouvernement et remplacé par Mathias Otounga Ossibajou


Mathias Otounga Ossibadjou, nouveau ministre de la Décentralisation à la place d’Arnaud Calixte Engandji Alandji © archives Gabonactu.com

Décidément, le ministère de la Décentralisation, de la Cohésion et du Développement du Territoire ressemble à un cadeau empoisonné. Ses deux tous premiers occupants n’ont pas du tout apprécié de l’avoir comme portefeuille.

En juillet dernier, Lambert Noël Mathas débarqué du ministère de l’Intérieur a eu ce département comme parachute. L’homme s’est totalement refroidi. Il a quasiment perdu « l’élan vital » et tout enthousiasme. L’ex homme fort du régime dissimulait mal sa bouderie. Tout le monde le sentait mal à l’aise.

Pas si étonnant qu’il soit l’unique personnalité à être virée du gouvernement lors du remaniement intervenu vendredi dernier. A sa place, le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé a nommé à ce poste Arnaud Calixte Engandji Alandji qui occupait précédemment le ministère de l’Equipement, des Infrastructures et des Travaux Publics.

Les réseaux sociaux, devenus le méga média planétaire, ont tout de suite relayé le mécontentement d’Arnaud Calixte Engandji Alandji qui aurait décliné l’offre.

Samedi après midi, soit moins d’une journée après le réaménagement du gouvernement, Brice Laccruche Alihanga, Directeur de cabinet du président de la République, considéré à tort ou à raison comme l’homme fort du moment a averti voir menacé tous les collaborateurs du chef de l’Etat.

« Celui qui boude, il bouge », a-t-il mis en garde. Moins de 24 heures après cette menace, Arnaud Calixte Engandji Alandji a été « bouté » hors du gouvernement alors qu’en début d’après midi il confiait à Gabonactu.com qu’il n’a pas démissionné du gouvernement comme l’annonçait les réseaux sociaux et certains médias.

Plusieurs fois ministre, Mathias Otounga Ossibadjou revient aux affaires. Il remplace son frère de la Sébébrikolo.

Carl Nsitou





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire