Ouagadougou accueille la première biennale de la sculpture du continent


Ousmane Sow © Beatrice Soulé-Roger Viollet- ADAGP / Facebook (BISO)


Créée à l’initiative du photographe burkinabè Léon Nyaba Ouedraogo et du responsable des ventes d’art contemporain de la maison Piasa, Christophe Person, la première édition de la Biennale internationale de sculpture de Ouagadougou (BISO) a lieu jusqu’au 15 novembre.


Un peu plus de deux semaines après la naissance de la Biennale d’art contemporain de Rabat (Maroc), le continent est fier de vous annoncer la naissance de la première Biennale internationale de sculpture de Ouagadougou (BISO), au Burkina-Faso. Ouverte par le ministre de la Culture Abdoul Karim Sango le 8 octobre au sein de l’Institut français, elle fermera ses portes le 15 novembre prochain.

Si le président d’honneur de cette première édition est le sculpteur burkinabé Siriki Ky, maître du bois, du métal et du bronze, les deux hommes à l’origine de cette initiative sont le photographe burkinabé Nyaba Léon Ouedraogo et le responsable des ventes d’art contemporain africain au sein de la maison Piasa, le Français Christophe Person.






jeuneafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire