Congo-Kinshasa: Niamey – André Mbata confirme l’alternance en RDC avec Félix Tshisekedi


Il s’est tenu à Niamey en République du Niger, un colloque consacré à l’élection présidentielle en Afrique, par l’Association Nigérienne de Droit Constitutionnel (ANDC). Une crème importante de personnalités et professeurs d’universités du continent y prennent part active.

Pour la RDC, les constitutionalistes et Professeurs André Mbata et Jean-Louis Esambo, ont été conviés selon l’organisation à prendre la parole respectivement pour le premier le 8 octobre et le second le 10 octobre, sur la thématique «Election et pouvoirs du Président de la République en Afrique : Fidèle serviteur de « Nous, le peuple » ou « monarque électif ?».

Démontrant magistralement la relation élection- démocratie selon le droit constitutionnel, le Prof André Mbata a martelé que ce qui s’est passé en République Démocratique du Congo est historique. «C’est un fait sans précédent dans l’histoire des pays de l’Afrique centrale et des Grands Lacs depuis le début du 21ème siècle, à savoir : voir l’opposition gagner l’élection présidentielle de décembre 2018, par l’entremise de Félix-Antoine Tshisekedi au détriment du candidat proposé par l’ancien Président Joseph Kabila, en la personne de Ramazani Shadary Emmanuel, bien que l’intention de se maintenir au pouvoir à tout prix de l’ancien régime était toujours vive».

A la question de savoir s’il y a eu une vraie alternance, le professeur Mbata André répond: «Contrairement aux allégations spécieuses et fantasmagoriques diffusées dans certains milieux afro pessimistes, négativistes ou nihilistes par quelques politiciens du ventre, certains diplômés artisans de l’inanition de la Nation et des adeptes d’une idéologie de l’eschatologie en Afrique, l’alternance démocratique est effectivement en marche avec le Président Félix Tshisekedi et ce, malgré les tentatives des partisans de l’ancien régime de s’accrocher au pouvoir», a-t-il déclaré.

Pour lui, le processus est certes lent, mais désormais définitif. Rappelons que le colloque de Niamey réunit les plus grands constitutionalistes de l’Afrique de plus de 33 pays et de la diaspora, et, tous ces travaux seront résumés dans un ouvrage unique, à mettre à la disposition des chercheurs d’ici et d’ailleurs. Il sied de signaler également que ce colloque vise la bonne gouvernance, aussi pousser les décideurs à agir autrement pour soutenir les efforts de leurs peuples et se réjouir de toutes les avancées réalisées sur la voie du constitutionnalisme et de la démocratie.

Signalons par ailleurs que l’autre Professeur congolais, Eminent Jean-Louis Esambo, interviendra ce jeudi 10 octobre 2019. Comme son confrère Mbata, lui aussi, son intervention est plus qu’attendue par l’assistance assoiffée de s’abreuver du savoir Rd congolais du droit constitutionnel.



actuniger

A lire aussi

Laisser un commentaire