Algérie: Abderrazak Touahria, jeune romancier dont l’étoile brille déjà dans le genre polar


Tebessa — La littérature du polar et celle de la fiction mystère constituent des genres fertiles, animés et dynamiques’ qui méritent davantage d’intérêt des auteurs, a relevé le jeune romancier Abderrazak Touahria qui s’affirme en porte-drapeau de ces types narratifs.

Ce genre se distingue par l’intrigue et le suspense qui excitent l’imagination du lecteur, entretiennent et captivent son attention tout en traitant des questions profondes, parfois objet de polémique, a estimé l’auteur approché par l’APS en marge des 7èmes journées littéraires de Tébessa (5-7 novembre).

Le début du Touahria dans le roman policier remonte à 2017 avec la sortie de son premier roman sous le titre « Démons de Bangkok » qui aborde le monde nébuleux du Dark Net (le côté obscure de l’internet).

L’œuvre qui a rencontré un éclatant succès, est aujourd’hui à sa 7ème édition et a obtenu le Prix des meilleures ventes dans le genre du roman arabe au cours de Salon international du livre d’Alger, SILA-2017.

Dans cette œuvre, se succèdent théories scientifiques peu connues, affaires sécuritaires terrifiantes et révélations d’enquêtes sécuritaires.

Le romancier confie avoir passé des mois sur le Dark Web de l’internet souterrain où les sites ne sont pas indexés pour rédiger ce dernier qui se veut être une sonnette d’alarme contre les risques majeurs de cette face caché du web.

Pour cet auteur, le jeune algérien et arabe aura plus à gagner dans la lecture qu’en feuilletant les pages des réseaux sociaux.

Né en 1991 à Constantine, Abderrazak Touahria réside actuellement à Tébessa. Il a obtenu en 2019 le prix littéraire « Ali Maachi » pour son roman « Chifa.. manuscrit d’un petit siècle » en plus de plusieurs autres Prix nationaux et internationaux.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire