Cameroun: Coupe du monde U17 – La compétition se poursuit sans les Africains


Le Cameroun a été éliminé depuis la phase des groupes tandis que l’Angola, le Nigeria et le Sénégal sont sortis à l’étape des huitièmes de finale.

Malgré leur bonne performance lors du début de la compétition, les équipes africaines n’ont pas brillé de mille feux. Le Cameroun, champion d’Afrique, a été le maillon faible. Il a, en effet, occupé la dernière place du groupe E avec zéro point, quittant précocement le Brésil.

L’Angola, pour sa première participation, a réussi un petit exploit du fait qu’il a au moins atteint l’étape des huitièmes de finale. C’est finalement sa défaite 0-1, face à la Corée du Sud, le 5 novembre, qui a mis fin à son rêve. Certes les Palanquinhas n’ont pas maintenu la flamme de la phase des groupes où ils étaient deuxièmes du groupe A derrière le Brésil, mais menés par leur leader, Zito Luvumbo, ils peuvent se réjouir de leur parcours, couronné par deux victoires, notamment face à La Nouvelle Zelande et le Canada.

Pour sa part, logé dans le groupe B avec l’Equateur, la Hongrie et l’Australie, le Nigeria a dominé ses adversaires, en occupant la première place avec six points. Lors du match déterminant des huitièmes de finale, l’équipe la plus titrée de cette compétition, avec cinq trophées (1985, 1993, 2007, 2013 et 2015) n’a pas prouvé sa suprématie, puisqu’elle est tombée (1-3), le 6 novembre, devant celle championne d’Europe, notamment les Pays-Bas.

Resté seul en lice, le Sénégal qui avait le soutien de tout le continent n’a pas pu sauver les meubles, battu, le 6 novembre, par l’Espagne (2-1). Comme les Angolais, les Lionceaux sénégalais qui ne sont qu’à leur première participation doivent profiter de cette expérience pour mieux faire lors des prochaines échéances, notamment au Pérou 2021 pour rectifier le tir.

En quinze matchs disputés par les Africains, on a enregistré neuf défaites et six victoires. Un bilan à double facette : une déception (le Nigeria et Cameroun) puis une satisfaction des nouveaux venus (le Sénégal et l’Angola).

En tout cas, au vu des pays présents à cette compétition, le continent aurait pu prétendre à un dernier carré ou pourquoi pas remporter le trophée mis en jeu. Malheureusement, ils sont sortis prématurément du tournoi qui fait briller les équipes et joueurs africains. Il ne reste qu’à tirer les leçons et suivre les exemples des équipes d’autres continents, jusqu’au 17 novembre, le jour de la finale.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire