Fonction publique hospitalière : Le ministère de la Santé se concerte avec les partenaires sociaux


Dans le cadre de l’opérationnalisation de la fonction publique hospitalière au Burkina, les acteurs du monde de la santé étaient en concertation le 6 novembre 2019 à Koudougou, pour amender et finaliser des projets de décrets, et mettre à jour la situation administrative des agents du ministère de la Santé. Il s’agit de permettre la finalisation d’une dizaine de projets de décrets et de textes, afin de rendre plus effective la fonction publique hospitalière et améliorer l’offre de soins aux populations, tout en améliorant les conditions de travail des acteurs du système de santé.

L’opérationnalisation de la loi portant statut de la Fonction publique hospitalière (FPH) a connu un atermoiement dans sa mise en œuvre pour plusieurs raisons. Il s’agit notamment de l’adoption tardive des décrets portant grilles indiciaire et indemnitaire et tableaux de reversement.

Ainsi, le ministère de la Santé et ses partenaires sociaux poursuivent les concertations pour permettre la finalisation des projets de décrets, afin de rendre plus effective la FPH et améliorer l’offre de soins aux populations, tout en améliorant les conditions de travail des acteurs du système de santé. « Cette rencontre va en droite ligne de nos attentes parce que (…) pour répondre réellement à nos attentes, il faut évacuer ces textes. L’écriture de ces textes permettra de faire une très grande avancée dans nos rapports avec le ministère de la Santé », a déclaré Mano Inès Kaboré du Syndicat des sages-femmes, maïeuticiens et accoucheuses du Burkina (SYSFMAB).

Pour encourager les acteurs de la santé à faire de cette rencontre une réussite et ramener la convivialité dans la famille de la santé, la ministre de tutelle, Léonie Claudine Lougué, a invité tous les acteurs en concertation à préserver l’intérêt national et à œuvrer pour la bonne marche du secteur de la santé. Une occasion pour elle d’interpeller les acteurs de la santé à travailler en synergie pour le bien-être des populations. La ministre a salué le sens de responsabilité élevé des partenaires sociaux, qui ont accepté de participer à cette rencontre.

Les acteurs en concertation

Débutées à Ouagadougou, les concertations entre le ministère de la Santé et les partenaires sociaux du domaine se poursuivent pour permettre au secteur de la santé burkinabè de retrouver sa sérénité et d’offrir des soins de qualité aux populations. Pour Rokia Soma, chef de service de la gestion des carrières, « l’application de la loi 057 demande que les agents soient détachés pour être reversés dans cette loi. Ainsi, d’ici fin décembre, la grande majorité des agents de la santé qui ont leur situation administrative régulière auront un effet financier ».

La situation administrative régulière, détaille Rokia Soma, concerne ceux qui ont eu leur avancement de 2016 ou de 2017.

En effet, la mise en œuvre de la fonction publique hospitalière requiert un paquet technique d’accompagnement. Les acteurs travaillent entre autres à élaborer des projets de décrets portant sur l’organisation et les horaires de travail, les modalités d’affectation, les modalités d’évaluation des agents, etc. Concernant la régularisation des agents du ministère de la Santé, les lignes bougent.

Mano Inès Kaboré du SYSMFMAB.

Cette rencontre de concertation permettra donc de procéder à la mise à jour des positions d’affectations incorrectes ; effectuer les mises à jour des informations administratives sur la position, l’emploi et la catégorie des agents. « Cette rencontre vise à rendre plus concrète l’application de la loi dans la vie des fonctionnaires des agents de santé », a souligné Harouna Kadio, conseiller technique de la ministre de la Santé.

Cette démarche répond à la volonté du ministère de la Santé d’accroître la transparence dans le traitement des dossiers des agents. En rappel, la mise en œuvre de la fonction publique hospitalière constitue l’un des points de la plateforme revendicative des partenaires sociaux.

Issoufou Ouédraogo

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire