La Corée du Sud déploie snipers et drones contre la fièvre porcine



Des épidémies de peste porcine africaine ont tué des millions de porcs en Asie et le virus a récemment été détecté chez des sangliers près de la frontière nord-coréenne.

“La Corée du Sud a mobilisé des tireurs d’élite et des drones militaires le long de la zone démilitarisée située entre le pays et la Corée du Nord pour écarter les sangliers porteurs de la peste porcine africaine”, rapporte Nature. Des cas de sangliers et de porcs touchés par ce virus très contagieux et mortel pour les suidés, ont récemment été détectés en Corée du Sud près de la frontière nord-coréenne.

“Depuis lors, le pays a abattu plus de 150 000 porcs, a annoncé le ministère de l’Agriculture”, précise la revue scientifique qui se fait l’écho de la presse sud-coréenne. Plusieurs pays d’Asie ont déjà été fortement impactés par ce virus pour lequel il n’existe pas de vaccin à ce jour. Les épidémies sont contenues uniquement par l’abattage massif de porcs. Selon le dernier décompte, datant du 24 octobre, de l’agence américaine chargée de la sécurité des aliments (FDA) 1,2 million de porcs ont été abattus rien qu’en Chine et 5,6 millions au Vietnam.

En plus des tireurs d’élite, des équipes civiles de chasseurs sont mobilisées pour traquer les sangliers à proximité de la frontière. Et les drones utilisés en complément pour repérer les bêtes sont équipés de capteurs thermiques. Pendant ce temps, une équipe de scientifiques chinois a indiqué dans Science le 17 octobre avoir obtenu l’image la plus détaillée à ce jour de la structure du virus ravageur. Une avancée qui pourrait contribuer à mettre au point un vaccin.

Source

Depuis 1869, cette revue scientifique au prestige mérité accueille – après plusieurs mois de vérifications – les comptes rendus des innovations majeures dans tous les domaines : de la biologie à la physique en passant par l’astronomie. Son âge

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire