l’architecte Jean-Claude Dubois « évite les effets de mode »




Il est l’un des principaux concepteurs de la modernité d’Antananarivo. L’agence Dubois et Associés, qu’il dirige avec Alexandre Ramarosaona, a imaginé la Tour Orange, le Coliseum d’Antsonjombe, la Villa Pradon ou l’immeuble Fitaratra. Jeune Afrique l’a rencontré.

L’architecte, qui a aussi dessiné les formes élancées des hôtels Ibis et Novotel ainsi que les ailes du nouvel aéroport, souhaite que la capitale puisse enfin prendre son envol.

Jeune Afrique : Comment concevez-vous les bâtiments que vous dessinez ?

Jean-Claude Dubois : Ils doivent être de forme simple mais facilement reconnaissables. Éviter surtout l’effet de mode pour que, quinze ans plus tard, le visiteur ait l’impression que le bâtiment a toujours été là. Dans le cas de l’hôtel Ibis, j’ai gardé la structure classique à l’intérieur, mais les surfaces sont globalement plus grandes que dans un établissement français. À l’extérieur, je cherchais une architecture qui se ferait remarquer. C’est le cas de cette forme arrondie, reconnaissable au premier coup d’œil. Je ne pense pas qu’il existe un autre Ibis identique dans le monde.





jeuneafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire