Le plastique bio recyclable, une plaie pour les chiffonniers indonésiens



Les ramasseurs de déchets d’une décharge des faubourgs de Jakarta pestent contre le plastique recyclable. Plus léger, ce plastique entraîne une perte de leurs revenus car ils sont payés au poids.

La multiplication des plastiques biodégradables fait peut-être le bonheur de la planète mais pas celui des ramasseurs de déchets de Rawa Kucing, une décharge de 32,8 hectares proche de Tangerang, ville-satellite de Jakarta.

Sur les 1 400 tonnes d’ordures déversées chaque jour dans cette décharge, une partie est transformée en compost pour la ville ou en méthane pour les gazinières des citadins.

Restent les bouteilles en plastique triées par les douzaines de chiffonniers vivants au pied de cette montagne d’ordures. Pour eux, la campagne nationale antiplastique est un fléau. Ils ne gagnent plus assez pour payer trois repas quotidiens.

93 millions de pailles par jour

Jakarta Globe cite l’exemple d’Ardi et de son épouse, Aci, âgés respectivement de 50 et 45 ans, qui collectent depuis des années les bouteilles en plastique à Rawa Kucing : “Selon eux, de nombreux fabricants de boissons et de produits alimentaires ont commencé à remplacer leurs emballages à usage unique par des plastiques biodégradables. Ces matières sont plus légères, et comme les récupérateurs sont payés au poids des plastiques collectés, leur revenu quotidien a chuté de 3,20 € à 1,90 € pour le même labeur”, s’émeut le quotidien.

L’Indonésie est, après la Chine, le pays qui déverse le plus de plastique dans l’océan. Les 267 millions d’habitants du pays consomment chaque année 9,8 milliards de sacs plastique. Chaque jour, 93 millions de pailles sont utilisées, et plus de 20 % d’entre elles se retrouvent dans les rivières et les eaux côtières.

Le Jakarta Globe note que si “Tangerang a gagné le prestigieux prix Adipura Kencana [remis par le ministre de l’Environnement] en 2014 et en 2017 au titre de la métropole la plus propre d’Indonésie, ces performances n’ont en rien permis de réduire la quantité de déchets de Rawa Kucing”.

Source

Créé en novembre 2008 par James Riady, le titre a l’ambition de devenir l’International Herald Tribune d’Indonésie en détrônant The Jakarta Post, son principal concurrent anglophone.
James Riady, l’une

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire