L’éducation financière, enjeu majeur pour le développement de l’épargne


L’éducation financière, fer de lance de l’inclusion financière, constitue un enjeu majeur pour le développement d’une épargne nécessaire au développement socioéconomique, a affirmé, jeudi à Rabat, le directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), Abdellatif Zaghnoun.
Intervenant lors d’une conférence organisée à l’occasion de la Journée mondiale de l’épargne, M. Zaghnoun a souligné que l’objectif d’inclure financièrement tous les citoyens ne pourrait être atteint sans améliorer au préalable les compétences et les connaissances économiques et financières de ces derniers.
L’éducation financière, devant permettre à chaque individu de prendre des décisions adéquates en matière d’investissement et de faire des choix rationnels et éclairés, est aujourd’hui encore plus indispensable dans un monde de plus en plus digitalisé et qui donne plus d’autonomie aux consommateurs, a-t-il estimé. En matière d’éducation financière, rapporte la MAP, les nouvelles technologies permettent en effet une meilleure diffusion des connaissances économiques, a fait remarquer M. Zaghnoun, faisant savoir que cette rencontre co-organisée par la CDG, Bank Al-Maghrib et Poste Maroc a pour objectif de discuter notamment des moyens de promouvoir l’épargne tout en garantissant la protection des utilisateurs des services digitalisés ainsi que de la stratégie à adopter à l’ère de la digitalisation pour promouvoir l’éducation financière des citoyens et les inciter à utiliser les services digitaux.
Même son de cloche chez Amin Benjelloun Touimi, directeur général de Poste Maroc qui a souligné que l’éducation financière constitue « le fer de lance » de l’inclusion financière et du développement de l’épargne.
Le sujet de l’éducation financière est une affaire de tous, a-t-il dit, mettant en avant l’importance et la grande utilité des technologies de l’information et des communications pour faciliter la conception et le déploiement efficaces de programmes d’éducation financière et par conséquent accélérer l’inclusion financière à l’échelle nationale.
Il a dans ce cadre fait savoir que la banque postale du Groupe a lancé plusieurs programmes et notamment ceux qui ciblent les jeunes et les femmes, citant ainsi le programme autour du produit d’épargne dédié aux jeunes « Tawfir Al Ghad » à travers notamment la production et la diffusion des capsules éducatives sur les médias sociaux, la production et le sponsoring d’émissions TV ou radios pour le grand public, ou encore le lancement, en collaboration avec l’UNFM, d’un programme d’accompagnement et d’éducation financière pour les femmes.
Organisée sous le thème « L’éducation financière à l’ère de la digitalisation: un levier pour la promotion de l’épargne », cette rencontre a été marquée par la présentation d’un nouveau timbre. Cette nouvelle émission spéciale reproduit un visuel de pièces de monnaie avec l’inscription « Journée mondiale de l’épargne », le tout travaillé sur fond vert, rappelant la durabilité et le développement durable. D’une valeur faciale de 9 dirhams, cette réalisation philatélique sera tirée à 100.000 exemplaires.
Au Maroc, l’épargne des ménages se situe, selon le Haut-commissariat au plan, autour d’une moyenne de 12% de leur revenu disponible brut. De même, seuls 3,2% des ménages déclarent épargner une partie de leurs revenus.



libe

A lire aussi

Laisser un commentaire