l’extrême droite dicte l’agenda politique de Macron



Pour la presse étrangère, si le gouvernement a durci le ton au sujet de l’immigration, c’est parce qu’Emmanuel Macron veut couper l’herbe sous le pied à Marine Le Pen pour les prochaines élections. Au risque d’y perdre.

“Marine Le Pen peut rire sous cape”, note la Tageszeitung. Le quotidien allemand réagit après les mesures annoncées par le gouvernement, ce 5 novembre, au sujet de la politique migratoire. Il s’agit, entre autres, de limiter l’immigration économique en fixant des quotas et de durcir les conditions d’accès aux soins pour les étrangers arrivant en France. Pour la TAZ, cela ne fait aucun doute, “c’est dicté par la dirigeante du Rassemblement national d’extrême droite”.

Comment expliquer en effet que “la classe médiatique et politique en France ait passé une bonne partie de l’automne à débattre de sujets tels que le voile et la laïcité, quand ce n’était pas l’immigration”, alors même que ces thématiques “ne figuraient pas parmi les préoccupations essentielles de la population?” interroge El País. “Pas plus qu’elles ne faisaient l’objet d’une crise aiguë.”

C’est parce qu’“Emmanuel Macron espère couper l’herbe sous le pied à Marine Le Pen pour la présidentielle de 2022”, répond la TAZ. Et le virage à droite du président français, ces dernières semaines, en constitue “la première étape”,

[…]

Audrey Fisné





A lire aussi

Laisser un commentaire