Lutte contre le changement climatique : Des jeunes analysent leurs contributions


La quatrième Conférence nationale des jeunes sur le climat s’est ouverte ce jeudi 7 novembre 2019 à Ouagadougou sous le thème : « Changement climatique, investissement vert et gestion durable des terres, quelles contributions et opportunités pour la jeunesse ? » Près de 200 jeunes venus de plusieurs régions prennent part à la conférence.

Le changement climatique est une réalité dans nos pays. Les inondations du 1er septembre 2009 ont été les preuves de ce dérèglement climatique au Burkina. Depuis lors, des efforts sont faits en vue de réduire les effets néfastes sur la population. Parmi ceux qui se battent au quotidien pour cela, les jeunes veulent désormais occuper leur place.


Regroupés au sein de la Coordination nationale des jeunes pour l’environnement et le climat (CONAJEC), des jeunes entendent jouer leur partition et surtout profiter des opportunités qu’offre cette situation. En tenant à Ouagadougou du 7 au 10 novembre 2019, la Conférence nationale sur le climat, ces jeunes entendent définir leurs contributions et aussi déceler les avantages qui peuvent être tirés du changement climatique et surtout de devenir des ambassadeurs de cette lutte. « Nous voulons procéder à la formation, à l’information des jeunes et à leur mobilisation afin de faire d’eux des acteurs de la lutte contre le changement climatique », a indiqué Aboubacar Lougué, Coordonnateur général de la CONAJEC.


L’autre objectif visé par la conférence est d’offrir un cadre de débats et de propositions en vue de gagner la lutte contre le changement climatique. « Cette activité est aussi une occasion de créer un cadre de décision des jeunes et de faire en sorte que les solutions qu’ils vont proposer puissent être portées et entendues au haut niveau tant au plan national qu’international », a ajouté Aboubacar Lougué.

Pendant les trois jours, les participants auront droit à des conférences dont une sur le thème de la Conférence, à quatre panels portant sur des thèmes divers dont l’économie verte et la gestion durable, le système de financement des initiatives entrant dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.


Pour la CNJC 2019, les organisateurs ont reçu l’appui du ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique et de l’UNCDF (Fonds d’équipement des Nations unies).

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire