marchés publics contre marchés privés en Afrique – JeuneAfrique.com


Marchés publics contre marchés privés © Adria Fruitos pour TAR


Le débat fait rage entre les partisans du modèle boursier et les défenseurs du private equity. Mais où trouver les meilleurs retours sur investissement ?


Choisir entre marché public et marché privé est une tâche bien difficile pour les investisseurs en Afrique. L’argument standard consiste à dire que si le capital-investissement – le fait d’investir dans des entreprises qui ne sont pas cotées en Bourse – est plus performant sur le long terme, il est logique pour les investisseurs de sacrifier une partie de cette rentabilité en faveur de la liquidité que procurent les places boursières.

En Afrique, la situation n’est pas tout à fait la même. Selon les chiffres de la fin de 2018 de l’Association africaine du capital-investissement et du capital-risque (Avca), les gains sur l’un et sur l’autre marché sont très proches. Le capital-investissement (ou private equity) affiche des retours annuels de 5,23 % sur dix ans et de 7,25 % sur quinze ans – légèrement moins que les 6,15 % et 7,75 % enregistrés par l’indice MSCI des marchés frontières et émergents africains.

Malaise profond






A lire aussi

Laisser un commentaire