Maroc: « Los Gaiteros De San Jacinto », ou quand la BNRM se drape des couleurs de la « Cumbia »


Le groupe traditionnel colombien « Los Gaiteros De San Jacinto » a gratifié le public cosmopolite venu nombreux mardi soir à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc d’un cocktail musical teinté de rythmes de la gaïta et du style inédit de la « cumbia ».

S’inscrivant dans le cadre de la célébration des 40 ans des relations diplomatiques maroco-colombiennes, cet événement a été l’occasion de découvrir un style musical multiculturel, mêlant danses africaines et costumes flamenco-espagnols.

Il s’agit également d’un vibrant hommage au musicien John Fuentes, membre des « Los Gaiteros De San Jacinto », décédé il y a deux semaines à peine, alors qu’il était en tournée avec le groupe. C’est d’ailleurs leur premier concert après sa mort. Avec leurs cornemuses ancestrales, leurs joyeux tambours, leurs flûtes et leurs maracas indigènes, les « Los Gaiteros De San Jacinto » ont transporté le public marocain vers un monde euphorique et coloré, où les mouvements et les danses d’origine africaine étaient les maîtres mots.

S’exprimant à cette occasion, l’ambassadrice de Colombie au Maroc, Maria Del Pilar Gomez Valderrama, a indiqué que l’objectif de ce concert est de mettre en exergue la culture, l’histoire et l’héritage ancestral colombiens.

Mme Valderrama a également loué la qualité de « Los Gaiteros De San Jacinto », qui « au fil de plusieurs générations demeure le groupe de folklore le plus important de Colombie et reflète à bien des égards la vitalité de cette tradition qui date de plus de soixante ans.

De son côté, Fadue Blel Bitar, première secrétaire chargée des affaires internationales et des affaires culturelles à l’ambassade de Colombie, a mis l’accent sur l’importance du volet culturel dans les relations entre le Maroc et la Colombie, précisant que ce concert s’inscrit dans ce sillage, en ce qu’il permet aux Marocains de découvrir le folklore colombien et « un groupe pas comme les autres ».

Pour Rafael Castro Fernandez, leader du groupe, il s’est dit fier de se produire au Maroc et d’y présenter l’art et la culture colombiens.

Il a considéré cet événement comme une occasion pour faire connaître de près au public marocain un art non seulement musical mais également symbolique de tout un pays.

Originaire du village de San Jacinto (Bolívar), « Los Gaiteros de San Jacinto » est fondé au milieu des années 40 et tire son nom de la gaïta colombienne, instrument à vent traditionnel. Les autres instruments que le groupe utilise pour jouer sa cumbia typique de la partie caribéenne du pays sont des tambours, des maracas et l’accordéon.

En 2007, les Gaiteros ont remporté un Latin Grammy Award pour leur album Un fuego de sangre pura.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire