Niu dévoile une gamme de nouveaux scooters… ainsi qu’un étonnant vélo électrique


Niu persiste et signe. Dans le cadre de l’EICMA, le grand salon du deux roues de Milan, le fabricant chinois de scooters électriques a dévoilé plusieurs machines, qui devraient gagner le marché français dès le premier trimestre de l’année prochaine. Nous ne disposons malheureusement pas encore des prix de ces trois véhicules.

La star du stand de Niu, c’est incontestablement le MQiGT, un nouveau scooter équivalent 125 cm3, qui reprend l’esthétique des précédents modèles de la marque. Il dispose d’un moteur Bosch de 3000 W, qui lui permet d’atteindre une vitesse de pointe de 70 Km/h.
Pour l’alimenter, le MQiGT intègre deux batteries Panasonic, similaires à celles qui équipent déjà les modèles actuels, qui se rechargent en six heures. De quoi lui assurer une autonomie confortable, qui dépendra évidemment de la vitesse à laquelle vous roulerez. Comptez 55 km à 70 km/h, 95 km à 45 km/h et 135 km en vous déplaçant à 25 km/h.

Le MQiGT se distingue des anciens scooters Niu par deux changements notables. D’abord, et c’est aussi le cas des deux autres nouveaux véhicules de la gamme, la taille des roues a été augmentée. Elles passent de 12 à 14 pouces, afin d’améliorer la tenue de route de l’engin et le confort du conducteur, qui subira moins les aspérités de la chaussée. Deuxième innovation : l’arrivée d’un nouveau tableau de bord, qui prend la forme d’un grand écran LCD, bien plus lisible qu’auparavant.

A Milan, Niu a également dévoilé le NQIGTs Pro, une évolution du NGT présenté il y a quelques mois. Il est très similaire au MQiGT et se distingue de l’ancien NGT essentiellement grâce à ses roues plus grandes. Niu le réserve aux pilotes qui ont besoin d’une autonomie un peu plus importante : il serait capable de tenir 70 km à 70 km/h, 100 km à 45 km/h et 150 km à 25 km/h.

Dernière nouveauté du côté des scooters, un engin aux lignes beaucoup plus atypiques : le UQiGT Pro est quant à lui un équivalent 50 cm3, doté d’un petit moteur Bosch de 1200 W seulement.
Conçu pour atteindre une vitesse maximale de 45 km/h, ce scooter d’entrée de gamme est bien plus léger et ne peut héberger qu’une seule batterie. D’où son autonomie beaucoup plus réduite : 50 km à 45 km/h et jusqu’à 85 km à 25 km/h.

Le premier vélo électrique Niu débarque en Europe

La grande surprise de cet EICMA 2019, c’est sans doute l’arrivée d’un vélo électrique Niu dans la gamme 2020. L’Aero EB-01 surprend par son design : à l’occasion d’une conférence de presse donnée sur le salon, Li Yan, le patron de Niu, a modestement indiqué que ses designers avaient « redéfini ce à quoi devrait ressembler un vélo électrique » en mêlant le design des scooters de la marque avec celui des vélos électriques qu’il commercialise déjà en Asie.

L’Aero EB-01 dispose donc d’une grosse batterie de 1KW, qui pèse 5,3 kilos, et qui lui assure une autonomie allant de 60 à 150 kilomètres. En France, il sera livré avec un moteur Bafang de 250 W, qui permettra à l’utilisateur d’atteindre, en pointe, les 25 km/h en assistance électrique.

Il dispose par ailleurs d’un dérailleur Shimano Altus (entrée de gamme, donc) à neuf vitesses, de freins à disque hydrauliques Magura MT4 et de suspensions hydrauliques également.
Comme tous les scooters Niu, ce vélo profitera aussi d’une connectivité 4G permanente, ce qui permet de localiser son deux-roues à tout instant et d’exploiter les services de l’application pour smartphone de la marque (GPS, statistiques, check-up du véhicule…)





A lire aussi

Laisser un commentaire