Une jeune maman des triplés en otage dans une clinique faute d’argent


Une jeune gabonaise a mis au monde des triplés mais elle est retenue en « otage » dans une clinique de Libreville pour incapacité de régler les frais médicaux liés à cet accouchement, a rapporté jeudi soir la télévision nationale gabonaise (Gabon 1ère).

Son époux, un jeune gabonais, ne parvient pas à réunir la somme de 585 000 FCFA exigée par la clinique.

« Nous voulions nous rendre à l’hôpital général où l’accouchement est gratuit mais nous ne pouvions pas », a déclaré le mari qui appelle à l’aide.

En 2018, le reportage de TV5 Monde sur une petite retenue en otage durant un an pour des mêmes raisons avait suscité l’émoi dans tout le pays. Les activistes, après s’être moqués des pouvoirs publics, incompétents, selon eux d’offrir aux populations un système de santé efficace, avaient lancé une collecte de fonds via les réseaux sociaux. Finalement, c’est la Première dame Sylvia Bongo Ondimba qui avait réglé la facture de près de deux millions exigée par la clinique.

Carl Nsitou





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire