Aux Philippines, le départ anticipé du chef de la police passe mal



Accusé d’avoir couvert des subordonnés impliqués dans une affaire de corruption, le chef de la police philippine, Oscar Albayalde, a annoncé qu’il quittait son poste. Une décision prise avec l’aval de la présidence philippine qui l’assure de son impunité.

“C’est une fuite flagrante de ses responsabilités. C’est une esquive.”

Dans son éditorial, le quotidien Philippine Daily Inquirer multiplie les termes pour fustiger le départ du chef de la police nationale philippin Oscar Albayalde, annoncé le 14 octobre.

Une annonce qui intervient trois semaines avant la date prévue de son départ à la retraite. Et une décision qui intervient, surtout, alors qu’Oscar Albayalde est accusé par d’anciens gradés de la police d’avoir “été négligent, voire complice, dans une opération controversée datant de 2013 à Pampanga [province des Philippines]”, raconte le site Rappler.

Selon l’enquête de la police nationale, détaille le site, les policiers de Pampanga avaient caché plusieurs kilos de

[…]





A lire aussi

Laisser un commentaire