Cameroun: Salon du Bois – Promesses tenues


La cérémonie de remise des prix aux lauréats a marqué mardi dernier, la clôture de cette foire professionnelle qui a drainé plus de 30 000 visiteurs.

Ibrahim Tchatchoua est désormais le roi du Salon africain du bois, de l’artisanat, de la décoration et du développement des communautés locales (Sabade).

Il a été sacré grand prix de la 2e édition du Sabade mardi dernier, au cours de la clôture de cet évènement qui a réuni, en neuf jours, près d’une centaine d’artisans venus de cinq régions du pays.

Son mérite, avoir réussi à réaliser un salon d’angle fait dans un agencement de trois variétés de bois recyclés et imbriqués en forme de petits lambris. « Il est fait de matériaux recyclés, et donc, ne nécessite pas de grands moyens pour sa confection.

Il est très décoratif du fait de ses trois couleurs, un pur fruit de l’imagination et du talent de cet ébéniste », a attesté Hélène Mapoko, présidente du jury.

Son trophée, en bois, sculpté en forme de feuille dorée sur un cadre gris et un socle noir, Ibrahim Tchatchoua l’a reçu des mains de Marthe Chantal Mbajon, secrétaire générale du ministère des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat, représentante du ministre à cette cérémonie de clôture. Meilleur dans la catégorie ébénisterie, Ibrahim Tchatchoua a aussi reçu le premier prix de cette spécialité.

Il gagne grâce à ces récompenses, « un accompagnement technique et financier pour mettre sur pied une véritable entreprise », a annoncé Jean Claude Tanda Dongmo, promoteur du Sabade. 13 autres prix ont été attribués aux meilleurs des spécialités sculpture, décoration, bambou, tournage, marqueterie, design, vannerie.

La 2e édition du Sabade a aussi été l’occasion pour les professionnels de plaider pour une exonération des frais de douane à l’importation des machines de transformation du bois pendant trois ans et une plus grande intégration de leurs produits dans la commande publique aussi bien pour les meubles que pour les objets de construction.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire