Ce que le Nigerian a fait de sa prime à la signature à Wolfsburg


Né à lagos au Nigeria, Victor Osimhen n’a pas eu une vie
facile. Benjamin d’une famille très pauvre, celui qui est aujourd’hui l’un des
joueurs les plus en vue du championnat français a dû franchir des étapes très
difficile avant d’être au niveau où il est actuellement.

Dans une interview accordée à One Football, l’attaquant lillois est revenu sur ce qu’a été son enfance.

« C’était vraiment dur. Ma mère et mon
père assumaient tout. On était trois garçons et quatre filles, on vivait tous
dans une pièce. Mes parents avaient du mal à payer le loyer et le reste.
J’étais le petit dernier, ils m’ont tous aidé. Quand ma mère est morte, j’avais
6 ans. Mon père a perdu son boulot juste derrière. C’était la fin du monde pour
nous. Là d’où je viens, c’est difficile de croire en l’avenir, le quotidien est
si mauvais. Personne ne peut t’aider car les gens n’ont rien. On était tous
dans la survie. La seule solution, ce sont les petits boulots. À 6 ou 7 ans, il
faut y aller »,
se souvient-il.

Benjamin et pourtant unique membre
de la famille qui a eu la chance de sortir la tête de l’eau, Victor Osimhen n’a
pas oublié son père ainsi que ses frères qui ont été à ses petits quand il
était encore enfant.

« Quand j’ai signé à Wolsfburg, je ne
me suis rien acheté pour moi avec ma prime, j’ai tout de suite acheté une
maison à Lagos pour mon père. J’ai donné de l’argent à mes frères et soeurs et,
aujourd’hui, tout le monde est OK dans son business. Ça me rend heureux de
savoir qu’ils mangent à leur faim. Ils m’ont toujours aidé, c’est normal que je
veuille changer leur vie. Aujourd’hui, ma vie est presque parfaite »
, a-t-il révélé.



africatopsport

A lire aussi

Laisser un commentaire