À Kampala, Félix Tshisekedi échange avec les opérateurs économiques congolais



En visite officielle de deux jours à Kampala, en Ouganda, Félix Tshisekedi s’était fait accompagner de plusieurs dizaines d’opérateurs économiques de l’est de la RDC. Ce dimanche 10 novembre, il les a reçus au cours d’une réunion axée sur la capitalisation des échanges économiques entre la RDC et l’Ouganda.

Les opérateurs économiques en ont profité pour exposé leurs problèmes sur le plan sécuritaire, fiscal et logistique.

Les délégués du Nord-Kivu et de l’Ituri ont tous insisté sur les problèmes d’insécurité qui entravent les activités économiques tant en RDC que dans les pays voisins.

En Ituri, c’est notamment sur la sécurisation de l’axe Mahagi-Djugu  sur lesquels les membres de la Fédération des entreprises du Congo se sont attardés. Il est déterminant pour l’économie de la province et les échanges avec l’Ouganda.

Face aux opérateurs économiques, Félix Tshisekedi a à nouveau promis de lutter contre les groupes armés. Il s’est appesanti sur la situation à Minembwe, au Sud-Kivu, une « épine », selon lui.

Mais l’insécurité n’est pas la seule entrave aux échanges commerciaux

Les opérateurs économiques congolais se sont aussi plaints de l’état des routes. Ils ont particulièrement plaidé pour l’asphaltage de la route Komanda-Mahagi et Komanda-Kisangani, mais aussi la modernisation de l’aéroport de Bunia, ce qui pourrait donner une autre dimension aux échanges commerciaux avec l’Ouganda, ont-ils souligné. Le chef de l’État a assuré en avoir parlé aux autorités et investisseurs ougandais.

Ces opérateurs ont également parlé au chef de l’État des tracasseries administratives et fiscales auxquels ils font face. Ils ont pris l’exemple de la filière café-cacao pour lesquels les échanges commerciaux restent essentiellement informels entre les deux pays, notamment en raison d’une fiscalité « multiple et élevée ».

Pour le président congolais, l’une des réponses est dans l’intégration régionale. Félix Tshisekedi leur a fait part de sa détermination à accélérer l’entrée de la RDC à la communauté d’Afrique de l’Est.





rfi

A lire aussi

Laisser un commentaire