Algérie: Vannerie à Tizi-Ouzou – Les artisans posent le problème de la commercialisation


Tizi-Ouzou — Les artisans vanniers qui participent à la première rencontre sur la vannerie qui s’est ouverte ce samedi à la maison de la Culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, ont soulevé le problème de commercialisation de leurs produits.

Les artisans Slimane Tamoud, Iratni Slimane, Saheb Fazia et Betrouni Tassadit, ont tous observé que ce problème de commercialisation, est lié à l’absence d’un marché permanent pour l’exposition et la vente des objets de l’artisanat, à cela s’ajoute, l’absence d’un événement (fête ou festival) qui serait exclusivement dédié a cet artisanat à l’instar de ceux destinés à la promotion de la tapisserie, la poterie et la bijouterie traditionnelles, ont-il souligné.

Les quelques ventes effectuées par ces artisans se font lors des foires artisanales qui sont « une opportunité » pour faire la promotion de ce métier, mais auxquelles ils ne peuvent pas toujours participer car beaucoup d’entre eux ne disposent pas d’une carte d’artisans, vu que ce métier est souvent pratiqué par des femmes au foyer ou des retraités, ont-ils observé.

Ces mêmes vanniers se sont aussi inquiétés de l’absence d’une relève pour assurer la sauvegarde de ce métier qui tend à disparaître, du temps qu’il exige tout d’abord d’aller chercher la matière première en forêts et ensuite fabriquer l’objet en question, à cela s’ajoute la rareté de la matière première notamment de l’osier. « Plutôt qu’un métier, la vannerie est une passion et une occupation pour nous », se sont-ils accordé à dire.

A l’ouverture de cette rencontre de trois jours, organisée par la direction de la Culture en collaboration avec celle du Tourisme, la directrice de la Culture Nabila Goumeziane, a observé que cette manifestation qui coïncide avec la célébration de la Journée nationale de l’artisan, a pour but la promotion de ce métier ancestral et la préservation de ce patrimoine culturel.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire