Libre tribune : pour que cesse définitivement cette polémique autour de la Sainte Barbe de COMILOG


Thierry Makando, communication Eramet – Gabon ©  DR

Être performant au niveau mondial c’est faire gagner le bien être local. Une fois de plus la compagnie minière de l’Ogooué (Comilog ), deuxième producteur mondial de minerai de manganèse à haute teneur qui s’est engagée depuis plusieurs décennies pour le bien-être des populations environnantes, marque un point positif supplémentaire à  l’égard des populations locales avec la réhabilitation de plusieurs écoles de la commune de Moanda et la construction de trois nouveaux lycées  entièrement équipés pour en montant global qui  avoisine les 400 millions de francs. La remise officielle des clés au représentant  du Ministre Gabonais de l’éducation s’est faite le  25 octobre dernier par Leod-Paul BATOLO, Administrateur Directeur Général de cette entreprise.
C’est dans cette optique que la Comilog s’est lancée depuis quelques mois dans le déploiement d’un plan  triennal de responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) en agissant pour préserver l’environnement  dans lequel il intervient. Toutefois l’ambition des responsables de cette entreprise va plus loin : ils souhaitent donc à travers les multiples actions menées, avoir un impact positif à l’égard des populations locales.
La contribution RSE au niveau du Gabon de cette filiale d’Eramet (acteur majeur dans l’extraction et la valorisation des métaux, ainsi que l’élaboration et la transformation d’alliages de haute performance), est significative et multiforme, notamment à travers les actions menées dans les domaines de la santé avec l’hôpital Marcel ABEKE de Moanda ouvert à tous. Dans le domaine de l’éducation,  autre le soutien permanant aux établissements publics comme ce fut le cas le 25 octobre dernier, la Comilog  détient l’un des meilleurs groupes scolaires, allant du primaire au lycée qui accueille près de 1000 apprenants par an, et qui a formé de nombreux cadres de ce pays et dont la présence aux plus hautes fonction de l’administration publique et privée témoigne du sérieux des structures. La promotion du sport est un élément fondamental de la politique RSE de l’entreprise, c’est à ce titre que l’association sportive professionnelle  Mangasport qui regroupe en son sein la quasi-totalité des disciplines sportives est l’organisation la plus titrée du pays.Le développement durable n’est pas en reste à travers plusieurs actions menées par l’entreprise dans le respect des textes en la matière. C’est le cas de la remise en l’état des zones exploitées, le programme de réhabilitation de la rivière Moulili débutée en 2010 par l’extraction des ultra-fines déposées en aval de la laverie et de la mine qui se poursuit. A ce jour, plus de 13 millions de tonnes de sédiments manganésifères ont été excavées et recyclées. 

En ce qui concerne la préservation de la biodiversité, la Comilog finance entièrement, à travers la Sodépal, le parc animalier de la Lékédi d’une superficie de 14.000Ha, qui accueille des grands primates et plusieurs  autres espèces.Le  partenariat stratégique solide et exemplaire qui lie la Comilog (2000 collaborateurs  dont 98% de nationaux), à l’Etat Gabonais depuis plusieurs décennies. Celui-ci qui se poursuit dans l’intérêt bien compris de l’économie Gabonaise, des populations, et de l’engagement mutuel a permis  la construction de plusieurs infrastructures industrielles  et la création de nombreux emplois. On peut citer la Direction Ferroviaire et des Installations Portuaires (DFIP) en  1988 avec environs  600 agents, le Complexe Industriel de Moanda (CIM) mis en service au début des années 2000 avec un total de 500 employés , l’ouverture le 12 juin 2015 du Complexe Métallurgique de Moanda (CMM) qui a généré la création de 432 emplois  directs et autant en indirects. On note également la mise en service le 6 juin 2016 de l’Ecole des Mines et de la Métallurgie de Moanda (E3MG). A cela s’ajoute le recrutement de 250 jeunes de la région du Haut-Ogooué durant ce mois de novembre en plus des 150 jeunes en contrat d’apprentissage jeunesse (CAJ). Tous ces éléments confortent la place de leader  de Comilog  et participent au rayonnement de l’histoire industrielle du pays.

Le démarrage dans les prochain mois du Projet Comilog 2020 qui vise à augmenter la production de manganèse grâce à l’ouverture d’une nouvelle mine permettra  de recruter  1200 personnes pour la phase de construction et 350 personnes pour l’exploitation du plateau Okouma.
Après le financement de la construction de la route  de la gare (12 Milliards), la Comilog a lancé le 23 janvier 2019 les travaux de réhabilitation des voiries urbaines à hauteur de (3,9 milliards), et la pose de la première pierre de plus de 400 logements (10 Milliards), actuellement en  construction  au bénéfice d’une partie des populations de la commune de Moanda.

Notons que tous ces investissements initiés par la Comilog s’inscrivent dans le cadre de son engagement citoyen au profit des communautés locales.Au regard de ce qui précède, la Sainte Patronne des Miniers (Sainte Barbe) qui sera  célébrée  comme chaque année le dernier  week-end  de novembre à libreville et le premier  week -end de décembre a Moanda, reste un jour particulier pour les 2000 collaborateurs de cette entreprises et leurs familles comme c’est le cas dans toutes les entreprises du secteurs minier. 
Le budget alloué pour l’organisation de cet évènement est négligeable au regard des efforts consentis par cette entreprise dans le domaine de la RSE, et des efforts fournis par les salariés tout au long de l’année.  Laissons donc ces pères et mères de familles jouir de ces moments de détente bien mérités. 

Il est plus que jamais nécessaire de changer de regards sur cette entreprise citoyenne !!!
                                                                                                                                  T.M





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire