Cardinal Ambongo: « il y a des points positifs, mais la misère du peuple continue, le peuple attend et nous aussi »


Fridolin Ambongo Besungu s’est exprimé ce mardi 12 novembre au sujet de l’actuel pouvoir. Très critique après la publication des résultats des élections, le nouveau cardinal veut se donner du temps avant de donner un point de vue.

 « Avant et pendant les élections, le peuple s’est exprimé pour un changement. Le peuple en avait marre avec ce qu’il vivait. 10 mois après l’installation de nouvelles autorités est-ce que le souhait du peuple est comblé aujourd’hui ? Ce n’est pas à moi de répondre. Le peuple, c’est toi, c’est toi, c’est nous tous », a t-il déclaré au cours d’une conférence de presse organisée à Kinshasa.

Et pour lui, les problèmes sont encore bien présents et le changement se fait toujours attendre.

« Je crois ce souhait reste entier. Naturellement, il y a des points positifs, des gestes positifs qui vont dans la bonne direction que nous devons encourager, surtout le président. Il donne des signes de bonne foi, on ne peut qu’encourager cela. Mais la vérité, c’est qu’on n’est qu’au début, on n’est pas encore allé plus loin. Et la misère du peuple continue. Il faut plutôt les exhorter à faire davantage, le peuple attend et nous aussi », a t-il ajouté.

Lire aussi: Le Cardinal Ambongo ne changera pas : « Le devoir de réserve, c’est pour les diplomates.



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire