La grogne des régies financières n’est pas justifiée selon le ministère de l’économie


Le ministre de l’économie et des finances déplore la mauvaise foi d’une poignée des syndicalistes de  son département © D.R

Le mouvement de grève enclenché lundi à l’issue d’une assemblée générale  par la Confédération des   syndicats des régies financières et des administrations assimilées (COSYREF) est selon le ministère de l’économie et des finances, non justifiée.

Dans un communiqué dont Gabonactu.com a obtenu copie, le « Ministère de l’Economie, des Finances et des Solidarités nationales estime que rien ne justifie une telle position d’autant plus qu’elle concerne une poignée d’individus non représentative de la position de la majorité des syndicats engagés dans un dialogue avec les responsables du ministère ».

Le gouvernement a indiqué que  concernant les points de revendications qui datent de 2017,  des « avancées sont notées sur la régularisation des situations administratives,  qui se fait progressivement (cette revendication concerne d’ailleurs l’ensemble de l’administration gabonaise), et les primes pour lesquelles un projet d’arrêté a été transmis au Premier ministre pour ce qui concerne le cadre de paiement des primes.

Aussi, a-t-il relevé, « aujourd’hui, les primes sont payées régulièrement et le ministre dès son arrivée en juin dernier à procédé au paiement de deux mois d’arriérés ».

« La position marginale, exprimée par quelques individus, est contraire à l’esprit de dialogue qui anime les discussions en cours entre les responsables du ministère et les syndicats », a déploré  le communiqué du ministre de l’économie et des finances.

Antoine Relaxe





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire