Plus de 300 produits périmés saisis par la mairie de Libreville


Produits avariés saisis auprès des commerçants de Cocotier le 12 novembre à Libreville  © Gabonactu.com

L’inspection générale d’hygiène publique, a saisi mardi 343 produits essentiellement  alimentaires dont les  dates de péremption sont dépassées depuis plusieurs mois, dans des petits magasins du quartier Cocotier dans le 2ème arrondissement de Libreville.

La saisie  des produits avariés rentre dans le cadre des contrôles de routines intensifiés depuis un moment par la municipalité de Libreville, déterminée à assainir les espaces commerciaux. Les produits périmés sont composés entre autres du lait concentré sucrée, de la tomate,  des biscuits, des jus gazeux sucrés et non sucrés.

Des crèmes de beauté, parfums, de déodorants et même les produits de ménage périmés ont été saisis. Une procédure qui se poursuivra dans les prochains jours devant le procureur de la république.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est perimés-2.jpg.

Les trois commerçants mis en cause ©  Gabonactu.com

« Dans la boutique il y un million d’articles dedans qui n’ont  pas la même date de péremption,  même si vous avez mille yeux ce n’est pas facile de connaitre », a justifié  M. Corech, un des opérateurs économiques présumés véreux mis en cause.  Il a toutefois reconnu son « erreur ».

Des opérations des contrôles décriées à tort ou à raison par les commerçants qui ont permis à la mairie de Libreville de démanteler un réseau des produits avariés dans plusieurs magasins  du troisième arrondissement de Libreville où situé Mont-Bouet, le plus grand marché de la capitale, mais aussi du pays.

Mamadou Manga, un des irréductibles syndicalistes des commerçants du Gabon a accusé les grossistes qui favoriseraient cette situation.

« De fois  vous voyez sur les cartons, c’est une date, à l’intérieur du carton c’est une autre date ; moi j’accuse les grossistes qui font venir 20 conteneurs sans pouvoir  faire écouler toutes les marchandises durant  l’année », a voulu justifier Mamadou Manga.

Antoine Relaxe





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire