Avec Facebook Pay, le réseau social se lance à l’assaut du paiement mobile


Apple Pay et Google Pay ont-ils trouvé leur meilleur concurrent ? Par le biais d’un communiqué de presse, Facebook annonce Facebook Pay, son nouveau service de paiement mobile. Directement intégré à l’ensemble de ses applications (Facebook et Messenger dans un premier temps, WhatsApp et Instagram ensuite), Facebook Pay permettra de faire des achats sans avoir à rentrer à chaque fois ses informations bancaires et d’effectuer des remboursements entre amis. Pour l’instant, seuls les États-Unis y ont droit. 

Qui a envie d’un Facebook Pay ? 

À la différence des solutions d’Apple et Google, Facebook Pay se réservera au paiement in-app. Il ne sera pas possible (pour l’instant ?) de créer une carte de paiement virtuelle et de payer en magasin avec Facebook Pay. Voyez-y donc un équivalent de PayPal qui, d’ailleurs, sera une des options de paiement proposées dans Facebook Pay. 

Naturellement, on se pose la question de la crédibilité de Facebook dans le paiement. Dans la controverse après de multiples scandales de vie privée et critiqué pour son projet de crypto-monnaie Libra, Facebook n’inspire pas forcément la confiance. Reconnaissons lui tout de même un avantage de taille : ses centaines de millions d’utilisateurs actifs chaque mois. Ce bouton Facebook Pay facilitera les paiements de très nombreuses personnes et devraient donc profiter d’une très grande popularité. Rappelons également que, dans certains pays, les solutions de remboursements rapides entre amis ne sont pas très nombreuses.  

Facebook fait la promesse de la sécurité

Sur son site, Facebook jure accorder beaucoup d’importance à la sécurité de ses utilisateurs. Chaque paiement nécessitera par exemple d’entrer un code PIN ou d’utiliser son empreinte ou son visage. Facebook détectera automatiquement la fraude tandis qu’un live chat permettra de demander de l’aide. Il n’y a plus qu’à attendre un déploiement de Facebook Pay en Europe. 





A lire aussi

Laisser un commentaire