Au sommaire de l’édition de ce mercredi 13 novembre 2019 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’ – IWACU


• Une personne est morte et 30 autres militants du parti CNL appréhendés, tel est le bilan des échauffourées survenues dans la province de Ngozi entre des jeunes militants du Cndd-Fdd et des membres du CNL.

Ces sympathisants d’Agathon Rwasa arrêtés sont originaires des communes Gashikanwa, Nyamurenza et Marangara. Selon le porte-parole de ce parti, Terence Manirambona, les motifs de ces interpellations restent inconnus à ce jour. Il ajoute que ces événements sont à prendre très au sérieux.

•Ce mercredi 13 novembre, le Cndd-Fdd a débuté les cérémonies de commémoration de la semaine dédiée aux “héros de la lutte pour la défense de la démocratie”. Les festivités d’ouverture se sont déroulées en commune Mpanda de la province Bubanza.

Le secrétaire général du Cndd-Fdd, Evariste Ndayishimiye, a estimé dans son discours de circonstance, que n’étant encore qu’un mouvement rebelle, le Cndd-Fdd s’est toujours battu pour mettre fin à la dictature. «Cependant, même au sein du mouvement, des dissensions fortes sont apparues et certains combattants en sont même arrivés à liquider leurs compagnons de lutte».

M. Ndayishimiye a demandé aux militants du parti de savoir tirer les leçons du passé. Au moment où les élections de 2020 approchent à grands pas, il appelle les militants de ce parti à opérer un bon choix en élisant de bons leaders pour que le pays n’ait pas à sa tête des dirigeants sans vision semant la haine dans le pays.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire