Cameroun: Législatives 2020 – Amougou Belinga, le choix de la Mefou et Akono


L’homme d’affaires et président directeur général ( PDG) du Groupe L’Anecdote, est à l’unanimité des fils et filles de ce département de la région du Centre, au Cameroun, appelé à se présenter pour le compte du Rassemblement démocratique du peuple camerounais ( Rdpc), comme candidat pour le siège de député, en vue des élections législatives du 09 février 2020.

Il s’appelle Jean Pierre Amougou Belinga. Il est immensément riche, mais surtout et surtout, il est très généreux, un homme au coeur d’agneau qui aide de milliers de nécessiteux. Il ne peut donc plus continuer à se dérober à l’appel du peuple de la Mefou et Akono, lequel le somme quasiment, d’être leur candidat pour briguer un siège de député à l’Assemblée nationale, lors des élections législatives du 09 février prochain.

Comme le dit un dicton local,  » parce qu’elle est sucrée, c’est la patate elle-même qui, est cause qu’on la mange crue « . Comme pour dire que le PDG du Groupe L’Anecdote, Jean Pierre Amougou Belinga, est  » victime » des ses réalisations sociales et caritatives au profit des Camerounais de toutes les origines, et spécifiquement de celles et ceux du département de la Mefou et Akono son département d’origine. Toute chose qui lui vaut aujourd’hui, d’être déjà presqu’élu par acclamation, comme député de la Mefou et Akono. C’est tout un peuple en liesse qui, appelle ce chef supérieur des Mvog-Belinga, à le représenter dès la prochaine législature, à l’Assemblée nationale du Cameroun.

Depuis plusieurs années, les populations de la Mefou et Akono, demandent instamment à Monsieur Amougou Belinga, de se présenter aux élections, pour un poste de sénateur ou de député. Ce que le Silvio Berlusconi Afrique subsaharienne des médias, a toujours refusé. Interrogé sur cet appel du peuple en 2017 par des journalistes, le milliardaire à la générosité proverbiale, avait indiqué :  » Qu’est-ce que je fais avec? Je pense que je suis toujours utile à mon pays,là où je suis, en faisant les affaires. Le poste de député ou de sénateur a beaucoup de contraintes. Or, moi je suis un homme d’affaires qui cherche des marchés partout, hors du Cameroun. Attendre donc une autorisation de sortie, serait un inconvénient pour un homme d’affaires comme moi.  » Or aujourd’hui, les choses ont changé. L’humanisme et les réalisations sociales de Jean Pierre Amougou Belinga, ne laissent plus aucun choix aux populations : le PDG du Groupe L’Anecdote ne s’appartient plus.

Jugez-en vous-mêmes : le 11 août dernier, Jean Pierre Amougou Belinga, au cours de la 8ème Assemblée générale de l’Association » Anyang Mvog Belinga », événement à l’issue duquel il a été fait Chef Supérieur des Mvog Belinga, il a mis à la disposition des populations de la Mefou et Akono, 450 millions de francs CFA. Il s’agit dans le détail, de 200 millions francs CFA pour les projets des jeunes, 100 millions pour les personnes âgées et autres indigents, et 150 millions francs CFA pour la construction de la maison de culture des Mvog Belinga. A cela, Jean Pierre Amougou Belinga a décidé que tout étudiant ayant des liens de parenté avec les Mvog Belinga, ne paierait que 50% des frais pension, au sein de son institut supérieur ultra moderne, le meilleur en Afrique centrale: l’Institut supérieur des sciences, des arts et des métiers ( Issam).

L’homme d’affaires aide les Camerounais de toutes les régions, ethnies et religions, sans aucune discrimination. Son personnel est le mieux traité de tout le paysage médiatique à capitaux privés du Cameroun.

Jean Pierre Amougou Belinga  » victime  » de son patriotisme, de son amour et de ses réalisations au profit du peuple camerounais, et de la Mefou et Akono en particulier, sera consacré député ce jour: en masse, et comme un seul homme, la Mefou et Akono a rendez-vous ce mercredi 13 novembre 2019 à 12 heures, à l’Issam, pour une seule chose : demander solennellement à Sa Majesté Jean Pierre Amougou Belinga, de se présenter comme leur digne candidat, pour le poste de député, pour les élections législatives du 09 février 2020.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire