Signature d’une convention pour le réaménagement, la rénovation et l’exploitation du mythique hôtel Lincoln


L’Agence urbaine de Casablanca (AUC) et le Groupe de développement territorial français Realites, à travers sa filiale  »Realites Afrique », ont procédé, à la signature d’une convention pour le réaménagement, la rénovation et l’exploitation de l’hôtel mythique Lincoln, à Casablanca. ‘’Cette convention matérialise la première étape de la phase opérationnelle du projet de réhabilitation en fixant notamment les modalités d’acquisition du bien, mais également les règles d’intervention entre l’AUC et Realites pour le déroulement du projet’’, souligne  »Realites Afrique », dans un communiqué parvenu mardi à la MAP.
Le Groupe Realites avait remporté, en novembre 2018, l’appel à manifestation d’intérêt lancé par l’AUC en vue de l’acquisition, le réaménagement, la rénovation et l’exploitation de l’hôtel. Le projet de réaménagement, de rénovation et d’exploitation de cet hôtel, inscrit au titre de l’inventaire des monuments historiques, vient accompagner une stratégie volontariste et audacieuse portée par les autorités gouvernementales et locales pour la dynamisation et la revitalisation du centre-ville de Casablanca et de son patrimoine art-déco et culturel.
En marge de cette signature, Toufiq Ben Ali, gouverneur, directeur de l’Agence urbaine de Casablanca, s’est félicité de ce partenariat, estimant que ‘’c’est une charge très importante pour l’Agence urbaine de Casablanca que d’associer patrimoine et attractivité des territoires ». Cette initiative s’inscrit dans le cadre de  »notre engagement à faire de Casablanca une grande métropole internationale’’, a-t-il ajouté.
‘’Cette signature ne matérialise pas uniquement la rénovation d’un bâtiment, mais également la reconquête de tout un quartier historique d’une richesse architecturale exceptionnelle, a-t-il estimé. Commentant la signature de ce partenariat, Yoann Choin-Joubert, président directeur général de Realites, a déclaré pour sa part, que son groupe ‘’est habité par le devoir de réussir  »cet incroyable challenge ».



libe

A lire aussi

Laisser un commentaire