Affaire recrutement de 85 agents à la CNSS : Un processus entaché de nombreuses irrégularités, selon le REN-LAC


Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a animé une conférence de presse ce vendredi 15 novembre 2019, sur le recrutement jugé frauduleux des 85 agents à la CNSS.

Des résultats des enquêtes menées par l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption en abrégé (ASCE-LC) et la gendarmerie nationale, il ressort que le processus de recrutement de ces 85 agents a été entaché de nombreuses irrégularités, mettant en cause la crédibilité du concours et l’égalité des chances des candidats, a déclaré le secrétaire exécutif du réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC), Sagado Nacanabo, principal conférencier.

Selon le REN-LAC, tous les candidats déclarés admis dont les copies présentaient des irrégularités criardes ont des liens établis avec des travailleurs de la CNSS. Le nombre assez élevé de candidats montre l’ampleur des irrégularités qui ont entaché le sérieux du recrutement pour tous les profils. L’attitude des parents des candidats, lors des auditions de la gendarmerie, laisse penser que ce concours n’a été qu’une poudre aux yeux aux fins de faire entrer à la CNSS les rejetons et autres proches de travailleurs de la CNSS ou de leurs amis.

Au regard de ces faits accablants, selon le REN-LAC, il est plus normal de demander l’annulation pure et simple et la reprise du concours.

Le REN-LAC a saisi l’occasion pour rappeler le fonds du dossier, à savoir le faux, la fraude et le conflit d’intérêt qui restent à être jugés par le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou.


A LIRE AUSSI : CNSS : Le syndicat exige l’annulation « pure et simple » du test de recrutement des 85 agents administratifs


Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire