cette enceinte de Bose combine Wi-Fi et Bluetooth pour être utilisée partout


Les enceintes hybrides ont le vent en poupe. Après la Sonos Move, qui permet d’être connectée aussi bien en Bluetooth qu’en Wi-Fi, Bose réplique avec cette Portable Home Speaker. Elle aussi peut aussi bien s’insérer dans une installation Wi-Fi multiroom (via l’application Bose Music), qu’être emportée dans un sac à dos pour être utilisée n’importe où.

Bose gagne toutefois la bataille de la portabilité avec un poids de seulement 1,06 kg contre plus de 3 kg pour l’appareil de Sonos. Notre première écoute lors d’une rencontre organisée par Bose semble toutefois montrer que la compacité de la Portable Home Speaker implique logiquement une puissance moindre que celle de sa concurrente.

Des basses, beaucoup de basses

Comme nous avons pu le remarquer sur les derniers modèles Home Speaker 300 et 500, la signature sonore de ce nouveau modèle est une fois encore très tournée vers les basses. Une mesure de bande passante dans notre labo confirmera certainement cela.

Le phénomène n’est pas vraiment étonnant puisque Bose utilise un unique haut-parleur (tourné vers le bas sur un déflecteur qui permet une diffusion à 360°) et trois radiateurs passifs amplifiant justement les basses. Dommage que les aigus et les détails qu’ils permettent soient une nouvelle fois mis de côté.

En plus d’être Wi-Fi mutliroom, la Portable Home Speaker permet de diffuser la musique en AirPlay 2 depuis n’importe quel appareil Apple. Elle embarque l’Assistant Google et Alexa ; on déterminera lequel on préfère lors de la première configuration. Bose annonce une autonomie de 12 heures, aussi bien en Wi-Fi qu’en Bluetooth. Portabilité oblige, l’enceinte est homologuée IPX4 lui permettant de résister aux éclaboussures et à l’humidité.

La Portable Home Speaker est d’ores et déjà disponible au prix de 369,95 euros. À noter qu’une base de chargement permettant de se passer de la connectique USB est également proposée au prix de 29,95 euros. Le test à suivre très bientôt sur 01net.com.





A lire aussi

Laisser un commentaire