Cameroun: Développement local – Le Littoral reçoit ses communes lauréates


Dibombari, Ngwei et Douala II ont présenté leurs prix du Guichet performance au gouverneur lundi

Efficience dans l’atteinte des objectifs, transparence dans la gestion, augmentation des recettes. C’est quelques points forts de bonne gouvernance sur lesquels les communes de Dibombari, Ngwei et Douala II ont pu compter pour faire partie des 30 lauréats de l’édition 2019 du Guichet performance. Une initiative lancée en 2017 par le Programme national de Développement participatif (Pndp) pour booster le développement local et mieux préparer les collectivités territoriales au processus de décentralisation. Ainsi, Dibombari, lauréat pour la troisième fois d’affilée, a été récompensé dans la catégorie prix de la performance, tout comme le néophyte Ngwei. Les deux municipalités ont reçu chacune la somme de 50 millions F. Quant à l’autre néophyte, Douala II, la commune a empoché le prix de la meilleure progressivité et une enveloppe de 25 millions F.

Des prix qui ont été présentés par le trio gagnant de la région du Littoral au gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, dans ses services le 11 novembre 2019 à Bonanjo, Douala. Occasion de faire le point de la situation du Littoral pour cette troisième édition. Ainsi, selon le coordonnateur régional du Pdnp, Daniel Nkanjo, on note une amélioration du taux moyen de performance de la circonscription. Avec 16% en 2017, 35% en 2018 et 42,22% pour cette édition 2019. La région compte ainsi la deuxième meilleure progression nationale. Un bémol toutefois, apporté par le délégué régional du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Blaise Ella : le Littoral est en deçà de la moyenne nationale qui est de 50%. Sa suggestion, organiser des ateliers de vulgarisation de la grille d’évaluation afin de renforcer les compétences des responsables municipaux.

Blaise Ella a par ailleurs estimé que l’exemple de la municipalité de Dibombari, dirigée par Chief Frédéric Nguime Ekollo, président régional de Communes et villes unies du Cameroun (Cvuc), devrait être mis en avant pour l’émulation des autres collectivités du Littoral. L’exemple d’une commune qui a adopté le management par objectif et recruté des cadres aux compétences pointues, qui ont permis « un saut quantitatif et qualitatif » dans les réalisations de l’exécutif municipal, selon le maire Nguime Ekollo.

Lire aussi : Télévision par satellite : 300 villages à la page



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire