Cameroun: Éliminatoires Cameroun/2021 – Les Léopards appelés à forcer le talent face aux scorpions de la Gambie


Ce lundi 18 novembre, les Léopards de la RDC vont tenter de défier l’équipe nationale gambienne à Banjul en match comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Cameroun 2021.

Après le faux-pas de vendredi dernier contre les Panthères du Gabon à Kinshasa au stade des Martyrs (0-0), les fauves congolais qui n’ont engrangé qu’un maigre petit point, ont l’obligation du résultat dans la capitale gambienne pour se remettre dans le sens de la marche. Dans un groupe où tout est jouable, la RDC n’a pas de raison de ne pas être au rendez-vous du Cameroun au regard des atouts dont elle dispose.

Battre la Gambie à domicile ne sera pas chose facile lorsqu’on sait que cette équipe est, pour l’heure, en tête du classement provisoire après sa victoire éclatante contre les Palancas Negras d’Angola à Luanda (3-1). C’est donc une équipe gambienne gonflée à bloc avec des joueurs moralement requinqués qui va affronter sur ses terres les Léopards de la RDC. Sur papier, la Gambie part favori au regard de ses derniers résultats en plus du fait que cette équipe perd difficilement devant son public. Sachant que ce match pourrait la réconforter dans son statut de leader du groupe en cas de victoire, il est un fait que les gambiens ne laisseront pas échapper la possibilité d’engranger les trois précieux points qui les remonteraient à six points en deux matches joués. Dans une compétition où les rencontres à domicile sont à maximiser, la Gambie jouera gros face à la RDC qui ne se présentera pas non plus en victime expiatoire.

Pour Christian Nsengi qui sera à son deuxième match officiel avec les Léopards séniors, il sera question de rassurer le public congolais mécontent de la prestation de ses joueurs face aux Panthères du Gabon. Le coach congolais a intérêt à réajuster son classement en misant sur des joueurs en forme pour espérer créer la sensation à Banjul. Cela est possible. En effet, au vu du match contre le Gabon, la RDC aura péché dans l’animation offensive avec des attaquants en manque d’inspiration. En pointe, Cédric Bakambu n’a pas donné ce qu’on attendait de lui, pris en étau par une défense gabonaise évoluant en zone et tactiquement bien en place. Pire, les ailes n’ont presque pas fonctionné, Neeskens Kebano et Chadrac Akolo n’ayant pas été en mesure de porter le danger dans le camp adverse.

Mêmement au milieu de terrain livré à la merci d’un Giannelli Imbula pas du tout au top dans son rôle de relayeur. D’où, seule la défense aura supporté le poids de cette rencontre qui aurait pu tourner à l’avantage des Gabonais qui se sont offert les meilleures occasions du match, sans toutefois les mettre au fond. N’eût été la clairvoyance d’un Kiasumbwa de grand jour dans les perches, la RDC allait être désillusionnée devant son public.

A tout prendre, rien n’est encore perdu. Au staff technique de mettre les bouchées doubles en colmatant les brèches notamment au niveau des deux latéraux en faisant le bon tri parmi les cartouches à sa disposition. Il doit également renforcer le milieu de terrain en faisant, pourquoi pas, appel à Mutusamy, un milieu offensif très remuant qui peut bien alimenter l’attaque. Tous les compartiments de l’équipe sont donc appelés à être revus, quitte à mettre en place un plan de jeu en fonction des atouts et des faiblesses de l’adversaire. L’exploit est possible.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire