Surprise, la tech française peine toujours à se féminiser



« En panne ». C’est le constat dressé par le Gender Scan, mercredi 13 novembre, sur l’état de la féminisation du secteur de la tech en France depuis cinq ans. Selon l’étude menée par le Secrétariat d’État au Numérique et 60 associations, l’échec est double. Les femmes sont trop absentes « tant au niveau du nombre de […] diplômées [des] filières supérieures, qu’au niveau de leur accès à l’emploi dans le secteur ». La « panne » est d’ailleurs si prégnante qu’on pourrait même parler de chute libre par rapport aux voisins européens.

-11% d’employées dans la tech en cinq ans

Il y a un réel décrochage du nombre de femmes qui sortent diplômées des formations tech et numériques dans le supérieur en France. À l’échelle de l’Europe, la proportion des femmes diplômées du numérique est de +2% entre 2013 et 2017 alors qu’elle baisse de -6% en France. Ce qui implique une chute de 11% des femmes exerçant un métier dans la tech alors que le reste de l’UE connaît une augmentation de 14%.

Et pourtant, les Françaises aiment travailler dans la tech. Selon les indicateurs de l’étude, les femmes dans la tech en France sont plus épanouies au travail que leurs consœurs dans les autres pays. Par exemple, les Françaises se satisfont de l’organisation du travail à 90% contre 76% à l’international, et de leur équilibre vie privée / vie professionnelle est 86 % contre 65% ailleurs.  

A lire : Pourquoi les femmes sont si peu nombreuses dans la tech? 

« Je m’engage »

La dichotomie entre leur épanouissement et le nombre décroissant des femmes dans la tech est préoccupant. Ce que le gouvernement a l’air d’avoir pris en compte.

« L’étude Gender Scan est particulièrement importante et utile puisqu’elle met en évidence le décrochage de la mixité dans la tech en France au contraire d’autres pays européens. Il n’y a pas de fatalité et nous devons, entreprises et gouvernement, agir pour inverser la tendance dans les prochaines années. C’est tout le sens des actions que j’engage avec le Gouvernement notamment avec la loi sur l’émancipation économique des femmes que nous porterons en 2020 », a déclaré Cédric O, secrétaire d’État chargé du Numérique.

Réalisée dans plus de 100 pays, l’enquête Gender Scan 2019 été réalisée en ligne de mars à juillet 2019, sur plus de 15 000 hommes et femmes. En France, le total répondants est de 3 597. Cette étude donne à voir l’évolution de la place de la femme dans un secteur encore trop masculin… et qui régresse. 

Source : Gender Scan [PDF]





A lire aussi

Laisser un commentaire