Afrique: Investissement en Afrique – La BAD garantit des intérêts de quarante milliards de dollars


L’édition 2019 de l’Africa investment forum (Forum de l’investissement en Afrique), tenu du 11 au 13 novembre à Johannesburg, en Afrique du Sud, a garanti des intérêts d’investissement de 40,1 milliards de dollars contre 38,7 milliards de dollars, l’an dernier ; soit une hausse d’environ 15% entre les deux périodes sous revue. « Je suis ravi de vous informer des résultats des réunions du conseil.

Sur les cinquante-six transactions effectuées dans les salles du conseil, cinquante-deux ont garanti des intérêts d’investissement ! », s’est félicité le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina. A noter que ces investissements couvraient vingt-cinq pays. Entre autres retombées, Akinwumi Adesina indique que l’institution qu’il dirige a permis de signer cinquante-six contrats d’une valeur de 67,6 milliards de dollars ; soit une augmentation de 44% par rapport à l’année dernière.

« Entre-temps, nous avons franchi d’importants jalons. Nous avons signé l’accord Cocobod de six cents millions de dollars pour la filière cacao au Ghana. Le Fonds Alithea Identity pour les femmes a clôturé à cinquante-huit millions de dollars. Et l’accord de concession pour le train aérien d’Accra, d’une valeur de 2,6 milliards de dollars, a été signé », s’est félicite le président de la BAD. L’édition 2019 de l’AIF a enregistré deux mille deux cent vingt-et-un venus de cent neuf pays, dont quarante-huit d’Afrique et soixante-et-un des autres continents.



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire