Christian Patrichi Tanasa Mbadinga finalement relâché après une brève interpellation


Christian Patrichi Tanasa Mbadinga, ex DG de la GOC devenu conseiller politique du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba ©  D.R

Christian Patrichi Tanasa Mbadinga interpellé vendredi en fin d’après midi par la Police judiciaire (PJ) a finalement été relâché, a appris Gabonactu.com de source très bien informée.

Le mobile de l’interpellation et de la libération de Tanasa Mbadinga n’est pas encore officiellement connu.

Christian Patrichi Tanasa Mbadinga a été promu le 7 novembre dernier Conseiller politique du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Il semblerait que la justice gabonaise voulait enquêter sur la gestion de Gabon oil compagny (GOC), la société nationale du pétrole qu’a dirigé M. Tanasa Mbadinga jusqu’à jeudi dernier, date de sa passation de charges avec son successeur. Des soupçons de disparition d’énormes sommes d’argent pèseraient contre lui.

Les officiels et même la justice ne communiquent pas sur les rumeurs persistantes d’une nouvelle opération mains propres qu’aurait lancé le pouvoir. Plusieurs personnalités seraient arrêtées dans le cadre de cette opération.

L’on parle pêle-mêle de Renaud Allogho Akoué, ancien Directeur général de la Caisse nationale d’Assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), Ismaël Ondias Souna, ancien Directeur de la Société équatoriale des mines (SEM) et de Jeremy Ayong Directeur général adjoint de Gabon Oil Marketing (GOM). Toutes ces personnes étaient des figures montantes de la vie publique gabonaise.

D’autres personnes et pas des moindres seraient aussi menacées d’arrestation, selon des sources concordantes.

Carl Nsitou





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire