Au Chili, le football reprend et les joueurs rendent hommages aux blessés / Amérique du Sud / Chili / SOFOOT.com



« Pour ceux qui ouvrirent les yeux et contre ceux qui ont voulu les rendre aveugle. »

Bien que les grandes vagues de protestions déferlent toujours dans les villes chiliennes, le football, lui, a repris ses droits après un mois d’interruption. Dans la nuit de dimanche à lundi, c’est tout d’abord la Tercera B (équivalent de la quatrième division) qui ouvre le bal. Lors de la rencontre entre Club Deportes Concepción et le Club Transandino, les joueurs locaux sont sortis des vestiaires accompagnés de leurs familles pour interpeller l’État contre les violences qui sont faites dans les rues. Au moment de la photo officielle, les joueurs se sont cachés un œil en hommage aux 200 personnes éborgnées lors des affrontements contre l’armée.

« Pour moi, il ne fallait pas jouer ce match. Beaucoup de mes joueurs se sont rendus dans les manifestations. C’est difficile de faire abstraction de tout ce qui se passe mais joueurs ont sur le faire, ils ont eu cette capacité  » a estimé Esteban González, entraîneur de Déportés Concepción, équipe victorieuse de la rencontre. En préambule de la partie, les joueurs et le stade ont observé une minute de silence « En mémoire aux personnes qui sont mortes ces dernières semaines dans les mobilisations. Des compatriotes sont morts dans les rues demandant jusqu’à la fin, une vie digne pour sa famille, ses amis, ses parents et pour les millions chiliens. » Comme l’a annoncé Deportes Concepción sur son compte Instagram.

Ce lundi, les Chiliens « fêtent » un mois de protestations contre leur gouvernement.
AD





A lire aussi

Laisser un commentaire