Cameroun: Gendarmerie nationale – La sécurité routière en priorité


Les pandores ont ramené à l’ordre des usagers récalcitrants au cours d’une récente descente sur l’axe Yaoundé-Awae-Ayos-Bertoua.

Réduire les accidents de la circulation à leur plus simple expression. Telle est l’ambition des éléments de la Gendarmerie nationale. Du 8 au 11 novembre derniers, les pandores ont sillonné les axes Yaoundé-Boumnyebel-Pouma et Awae-Ayos-Bertoua. Cette descente rentrait dans le cadre de la 246e phase de la 3e génération de l’opération « Contrôle-Surveillance-Répression » des infractions à la circulation routière.

Le 9 novembre dernier, le colonel Gaïus Amboakwe, conseiller technique n°4 au SED et superviseur de l’opération, a été impitoyable avec des chauffeurs récalcitrants sur cet axe qui dessert le Tchad et la République centrafricaine. Au lieu-dit « Carrefour 14 », à l’entrée d’Akonolinga sur l’axe Yaoundé-Awae-Ayos-Bertoua, plusieurs conducteurs de gros porteurs ont été sommés de garer leurs engins à cause des roues usées. « Sur cet axe, on fait face à cette situation où les gros porteurs qui viennent des pays voisins ont des véhicules en très mauvais état. Il y en a avec des roues percées, d’autres sans veilleuses, etc. Nous avons pris la mesure de la situation et avons exigé que les roues soient remplacées avant de reprendre la route.

C’est une mesure de sécurité pour eux-mêmes et pour les autres usagers de la route », indique le colonel Gaïus Amboakwe. Les cas de non-respect de la limitation de vitesse, de refus d’obtempérer et de trafic d’influence ont été frappés d’une amende de 25 000 F. Les concernés n’ont eu pour seule option que de s’acquitter des frais. D’après le superviseur de l’opération, cette prévention routière rentrait dans le même cadre que les missions de surveillance des axes routiers. « Nous nous assurons que les usagers de la route sont en règle. Nous profitons pour sensibiliser les automobilistes à un bon comportement sur la route. Nous sommes aussi là pour réprimer tous ceux qui sont en infraction. Nous continuons à sensibiliser sur l’excès de vitesse, le bon état des véhicules, la sobriété au volant », a indiqué le colonel Gaïus Amboakwe.



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire