Congo-Kinshasa: Kinshasa – En marge de la journée internationale de l’écrivain en prison, le CWB lance la 3ème édition du prix littéraire Zamenga


La Délégation Générale Wallonie Bruxelles a lancé, vendredi 15 novembre 2019, dans sa Bibliothèque de Kinshasa, la 3ème édition du Prix littéraire Zamenga. La première, c’était en 2016, en marge de la journée de l’écrivain africain.

Trois ans après, ce prix est aujourd’hui une des initiatives incontournables qui font pâlir d’envie dans le chef des amoureux de la littérature Rd. Congolaise. Plus de 20 jeunes auteurs, pétris des talents, ont été révélés au monde à travers les anthologies de meilleurs textes. A en croire Richard Ali, Directeur de cette Bibliothèque, ce prix demeure une contribution à haute portée qui tend à redorer l’image de l’écrivain congolais, mieux de la littérature congolaise, en particulier.

Le lancement de la 3ème édition du Prix Zamenga tombe à pic avec la journée internationale de l’écrivain en prison. Et, pour marquer cette journée, la Délégation Générale Wallonie-Bruxelles s’est associée à PEN-RDC que dirige le professeur-écrivain Yoka Lye Mudaba et l’Association des Jeunes Ecrivains du Congo (AJECO) afin d’attirer l’attention de tout le monde à pouvoir œuvrer pour la liberté d’expression et de la pensée. A cette occasion, l’AJECO a, spécialement, invité un écrivain congolais qui, jadis, a été incarcéré en prison, en la personne de Huit Mulongo. Ce dernier a fait le déplacement de Lubumbashi pour Kinshasa afin de présenter son dernier ouvrage intitulé : «Voyage au bout de la Kasapaa» qui relate son passage en milieu carcéral notamment, la prison de Kasapaa.

La Journée internationale de l’écrivain en prison

Dans son allocution, le directeur de la Bibliothèque Wallonie-Bruxelles a fait savoir à l’assistance que cette journée est organisée depuis 1981 afin d’attirer l’attention mondiale sur des écrivains et des journalistes dont le travail leur attire des représailles. « Il n’y a pas si longtemps, le 10 novembre 1995 très exactement, l’écrivain nigérian Ken Saro Wiwa a été pendu pour avoir défendu les droits de son ethnie minoritaire dans une région d’agriculture et de pêche spoliée et dévastée par l’exploitation pétrolière. Ses convictions l’avait amené à plaider jusque devant la Commission des Droits de l’Homme», a laissé entendre Richard Ali. Lors de cette journée, l’association mondiale de poètes, de romanciers et de journalistes, dit-il, s’engage à défendre la libre circulation des idées entre toutes les nations, à promouvoir une littérature sans frontières et à s’opposer à toute restriction de la liberté d’expression.

Prix Zamenga

Le Prix littéraire Zamenga est un concours littéraire où les candidats, écrivains congolais de moins de 40 ans, participent librement en soumettant une nouvelle écrite en français sur un thème libre ou proposé par l’édition, afin de remporter les prix décernés aux meilleures nouvelles selon les délibérations du jury. Ali Richard a précisé que pour cette édition, le thème est au choix. La clôture de réception des textes, c’est le 28 février prochain à minuit. La remise des prix interviendra au mois de juin 2020, en marge du 20ème anniversaire du décès de Zamenga Batukezanga.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire