Afrique: Concertation – Le Continent planche sur la couverture santé universelle


Des échanges d’expériences en vue de cet objectif se sont tenus récemment à Douala.

Il s’agit d’une réunion des directeurs de la planification en santé de la région Afrique de l’Oms, sur le thème « Galvaniser les performances des systèmes de santé pour la Couverture santé universelle (CSU) et les cibles des Odd liés à la santé ». Il s’agissait de poursuivre les échanges déjà engagés sur la question, mais aussi de partager les expériences, dans la marche vers la CSU. Ouverts par le ministre de la Santé publique, Malachie Manaouda, en compagnie du Dr Phanuel Habimana, représentant de l’Oms au Cameroun, les travaux étalés du 11 au 14 novembre, ont consisté à partager les orientations récentes sur les soins de santé primaire, la CSU, et les objectifs du développement durable (ODD).

En outre, il était question d’élaborer un cadre d’échange propice entre pairs sur les défis vers la CSU et les réalisations des ODD, puis de communiquer sur les innovations enregistrées dans certains pays pour surmonter des défis spécifiques. Et enfin, évaluer les priorités pour l’amélioration des systèmes de santé pour la CSU et les ODD, puis discuter des implications dans la mise en œuvre du 13e programme général de travail de l’Oms. Pour Phanuel Habimana, les assises de Douala se sont tenues dans un contexte marqué notamment par l’adoption en septembre de la déclaration politique de haut niveau sur la CSU par l’Assemblée générale des Nations unies. En outre, le thème retenu pour les assises de Douala illustre l’urgence de permettre un accès pour tous à des soins de qualité. Pour ce qui est du Cameroun, le Minsanté a indiqué que le pays est techniquement prêt. Cependant, il y a un certain nombre de préalables qui sont en train d’être étudiés par le gouvernement. Toutefois, a ajouté Malachie Manaouda, il faut savoir que la couverture santé universelle ne va pas signifier que l’ensemble de la population va être prise en charge immédiatement. « Nous travaillons et progressivement nous y arriverons », a précisé le Minsanté.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire