Afrique de l’Ouest: Relais de croissance pour les opérateurs de téléphonie mobile


A la faveur de la Semaine de l’inclusion financière qui se déroule depuis lundi dans les pays de l’URMOA, la BCEAO (Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a donné des indications intéressantes sur le mobile banking et plus généralement sur le recours à la téléphonie mobile pour les opérations financières.

La forte pénétration de la téléphonie mobile ces dernières années a énormément boosté l’utilisation des services financiers dans l’espace UEMOA. La BCEAO évoque une ‘croissance phénoménale’.

5,3 millions de transactions ont été effectuées en 2018, contre 3,5 millions l’année précédente.

La valeur moyenne journalière des opérations a connu une progression de 38,6% en passant de 47,1 milliards de francs de Fcfa en 2017 à 65,3 milliards en 2018.

Un contexte ultra-favorable pour les opérateurs comme Togo Cellulaire ou Moov qui trouvent là des relais de croissance.

La microfinance joue également un rôle dans l’inclusion financière au sein de l’union qui compte146 établissements de crédits, dont 127 institutions bancaires

600 systèmes financiers décentralisés (SFD) et 33 initiatives de services financiers via la téléphonie mobile opèrent dans la zone UEMOA.

Autre indication fournie par la BCEAO, le taux de bancarisation strict est passé de 7,6% à 19,3%. Sur la même période, le taux de bancarisation élargi a connu une forte progression, passant de 16,7% à 41,1%.



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire