Burkina : L’opposition demande la levée du secret défense sur le budget de la défense


Eddie Komboïgo, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), et Youmali Lompo, président du Parti national des démocrates sociaux (PNDS) ont animé le point de presse du chef de file de l’opposition politique (CFOP) ce mardi 19 novembre 2019. Les derniers exploits réalisés par les forces de défense et de sécurité, la corruption dans le secteur de la défense et de la sécurité, les aveux du président par intérim du MPP, Simon Compaoré étaient les principaux points d’échange.

Eddie Komboïgo et ses camarades ont d’abord salué l’exploit des FDS qui a permis de neutraliser une trentaine de terroristes. Du reste, il estime que les FDS sont seulement en manque de leadership politique, d’armements adéquats et de gestion vertueuse des fonds alloués au secteur. Pour cela, ils appellent solennellement à la « levée du secret défense  » sur le budget de la défense et son exécution.

Le CFOP a également invité le procureur du Faso à entendre Simon Compaoré « pour détention d’informations en situation de guerre ». Le président par interim du MPP avait déclaré le dimanche dernier sur les antennes de la radio privée Wat Fm que « l’identité de ceux qui nous attaquent est connue ».

L’opposition s’est également prononcée sur la question des élections de 2020 et 2021. « La guerre ne doit empêcher une élection de se tenir », a t-elle déclaré.

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire