Des officiers sortis de l’Académie militaire de Gako ; Kagame prêche respect mutuel, échanges entre pays voisins


Le Président Paul Kagame,
Commandant suprême des armées rwandaises, est l’invité d’honneur de la
décoration de 320 cadets de l’Armée rwandaise qui viennent de terminer
leur formation.

« Au nom de pouvoirs m’octroyés par la Constitution
rwandaise, je vous élève au grade de sous lieutenant des RDF », a
déclaré solennellement Paul Kagame en ce 16 novembre 2019 félicitant ces
centaines de jeunes gens pour « avoir choisi une carrière militaire
noble… une profession essentielle ».

« L’armée est le garant de la sécurité des réalisations des citoyens
rwandais et des Rwandais, y compris vous officiers. L’Armée participe
aux activités de développement et veille à la paix et la sécurité
sociales nécessaires pour qu’il ya développement et progrès social »,
a-t-il dit ajoutant néanmoins que quand bien même cette carrière n’est
pas à risque, « c’est un métier qui demande de l’abnégation et du
patriotisme héroique. C’est une carrière pour ceux qui veulent lutter
corps et âme pour leur patrie ».
Les nouveaux officiers sont promus après une formation militaire
académique de quatre ans pour les uns (50 parmi eux) et de douze mois
pour les autres.

Une armée professionnelle pour le règne de la paix

Kagame a circonscrit les responsabilités qui attendent les nouveaux
officiers : recherche et dynamisation de la paix et de la bonne entente
sociale.
« La Paix n’est pas servie facilement. Il faut lutter pour son règne. Il
y a plusieurs façons d’y arriver. Il y a une façon relative au mode de
formation que vous avez reçu. Ici, je suis sûr que ça vous sera facile
de faire régner cette paix. Nous allons vivre en bonne intelligence
entre nous tout en cultivant les bonnes relations avec les pays voisins
avec des aspirations de respect mutuel, d’échanges commerciaux
équitables », a dit Paul Kagame à ses cadets, ne voulant pas aller plus
loin pour évoquer les actuelles relations difficiles entre le Rwanda
d’une part et l’Uganda et le Burundi voisins d’autre part.

C’est clair que Kagame connaissait son audience. « Qu’on le veuille
ou non, il y a quelque part des incompréhensions passagères qui
surgissent entre voisins. Je vous invite à mettre en pratique les leçons
de résolution pacifique des conflits que vous avez apprises tout au
long de votre formation », a-t-il dit montrant qu’il a hâte de voir les
contentieux ugandais et burundais se terminer pour qu’ils ne continuent
pas de distraire les citoyens rwandais occupés à produire plus pour
changer leur mode de vie.

Le Commandant du Camp Gako, le Gén. Ephrem Rurangwa, a décrit les
profils des cadets dont 29 jeunes filles. « Ces jeunes officiers ont
suivi des carrières d’agents de santé, d’ingéniérie mécanique, de
médecine générale, de sciences sociales et militaires », a dit le
général commandant cette académie militaire de Gako.

Redigé par IGIHE Le 16 novembre 2019




rwandaactu

A lire aussi

Laisser un commentaire