Deux gardiens chargés de surveiller Epstein inculpés à New York



Selon l’acte d’accusation, les deux surveillants de prison n’ont pas fait de ronde pour aller voir les détenus la nuit où le financier s’est pendu dans sa cellule.

Deux gardiens de prison qui étaient en service la nuit où Jeffrey Epstein s’est suicidé dans une prison de New York ont été inculpés mardi 19 novembre. Ils sont accusés d’avoir “omis de le surveiller toutes les demi-heures comme ils étaient censés le faire, puis d’avoir menti sur les documents de la prison”, rapporte le New York Times.

Ces inculpations sont les premières à découler de l’enquête criminelle sur la mort le 10 août dernier de Jeffrey Epstein. Le financier, qui attendait son procès pour exploitation sexuelle de jeunes filles, s’était pendu au Metropolitan Correctional Center de Manhattan.

Selon l’acte d’accusation cité par le New York Times, les deux gardiens n’ont pas fait de ronde pour aller voir les détenus. Ils sont restés “assis à leur bureau”, où ils ont “navigué sur Internet”, et se sont déplacés dans les aires communes de la prison.

“À 5 mètres de leur bureau”

D’après le quotidien, les deux surveillants ont signé des feuilles de pointage “indiquant qu’ils avaient contrôlé les détenus plusieurs fois pendant la nuit alors qu’ils ne l’avaient pas fait”. Ils n’ont découvert Jeffrey Epstein pendu dans sa cellule, “à 5 mètres de leur bureau”, que “lorsqu’ils sont allés lui apporter le petit-déjeuner”, à 6 h 30 du matin.

Jeffrey Epstein, 66 ans, était détenu “depuis plus d’un mois lorsqu’il a été retrouvé mort le 10 août”, rappelle le quotidien. Le médecin légiste en chef de la ville de New York a statué que la mort était un suicide, mais un autre médecin légiste, engagé par la famille d’Epstein, a affirmé qu’il privilégiait la thèse de l’homicide.

Pour le New York Times, l’acte d’accusation contre les deux surveillants de prison “corrobore la conclusion du médecin légiste et semble réfuter une théorie du complot selon laquelle Epstein ne s’est pas suicidé”. En effet, l’acte indique que “seuls les agents […] en service auraient eu accès à la section où Epstein était détenu”, et que l’enregistrement tiré de la caméra de sécurité indiquait que “seulement deux autres agents étaient entrés dans la section pendant cette période”.

Source

Avec 1 400 journalistes, 35 bureaux à l’étranger et 127 prix Pulitzer et plus d’un million d’abonnés, The New York Times est de loin le premier quotidien du pays, dans lequel on peut lire “all the news that’s fit to print” (“toute

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire