Les défis du nouveau gouvernement de Justin Trudeau



Le nouveau cabinet du premier ministre libéral Justin Trudeau, qui sera dévoilé ce mercredi 20 novembre, devra gouverner un Canada désuni après les élections du 21 octobre. Les formations de l’opposition auront certainement leur mot à dire sur la direction que prendra désormais le pays.

Justin Trudeau avait déjà annoncé depuis quelque temps que son cabinet, qu’il doit présenter mercredi 20 novembre, serait de nouveau paritaire avec un nombre égal d’hommes et de femmes. Il avait également indiqué qu’il gouvernerait sans coalition “officielle ou officieuse” avec l’opposition. Et ce, malgré une victoire électorale mitigée le 21 octobre dernier, qui a vu les conservateurs dominer le vote dans les provinces de l’Ouest et le parti souverainiste du Bloc québécois récolter au Québec presque autant de sièges que les libéraux.

Ce qui attend Justin Trudeau

Tenir seul la barre du pouvoir sera-t-il un pari difficile à tenir pour le leader libéral ? Comme le remarque Radio-Canada :

Il doit faire le pont avec l’Ouest canadien, trouver le bon interlocuteur pour gérer les relations difficiles avec les premiers ministres provinciaux, assurer une place de choix au Québec et se préparer à une joute parlementaire ardue.”

Plus encore, note La Presse, “ayant hérité d’un mandat minoritaire […] Justin Trudeau devra trouver des façons de collaborer avec les autres partis.”

Dans la foulée de ses récentes rencontres, jugées cordiales, avec les leaders du Bloc québécois et du Nouveau parti démocratique (gauche), le quotidien The Globe and Mail estime que le Premier ministre va délier davantage les cordons de la bourse. Il “a clairement le feu vert pour aller

[…]

Martin Gauthier





A lire aussi

Laisser un commentaire