L’Inde s’approprie un petit morceau de Népal



Sur une carte publiée le 2 novembre par Delhi, la région népalaise de Kalapani, occupée par l’armée indienne depuis 1962, apparaît comme partie intégrante de l’Inde, soulevant la colère à Katmandou.

Et de deux. Après avoir publié début novembre une carte s’attribuant l’entière souveraineté sur le Cachemire, en englobant les territoires sous administration pakistanaise et chinoise, l’Inde s’approprie maintenant la région de Kalapani et de sa rivière, Kali, qui se trouve officiellement… au Népal.

“Cette nouvelle cartographie politique de l’Inde crée l’émoi au Népal”, où les autorités n’ont pas tardé à protester vigoureusement, indique le journal australien The Diplomat.

La zone en cause s’étend “sur une superficie de 35 kilomètres carrés”, aux confins de l’Inde, de la Chine et du Népal. Elle apparaît désormais sur les cartes publiées par Delhi comme une excroissance faisant partie intégrante de l’État indien de l’Uttarakhand, “qui partage 80,5 kilomètres de frontière poreuse avec le Népal et 344 kilomètres de frontière avec la Chine”.

Tensions diplomatiques

C’est en 1962 que l’Inde, à la faveur

[…]

Guillaume Delacroix





A lire aussi

Laisser un commentaire