Burkina Faso: Soutien aux déplacés internes – Le styliste Pathé’O réconforte les siens


Le styliste burkinabè, de renommée internationale, Pathé Ouédraogo, dit Pathé’O, a fait don aux déplacés internes de Kongoussi.

Depuis Abidjan en République de Côte d’Ivoire où il réside, le styliste burkinabè, Pathé Ouédraogo, dit Pathé’O, n’est pas resté insensible face aux souffrances des déplacés internes. Il a donc effectué le déplacement de la capitale économique ivoirienne pour apporter son soutien et son réconfort aux déplacés internes de Kongoussi.

Les bras chargés de cadeaux, à cet effet, il a remis au haut-commissariat de la province du Bam, plus de 500 chemises avec des ensembles pagnes, des nattes et des bouilloires. Ce don est d’une valeur de 5 millions de F CFA.

Ce geste, selon le donateur, vise à soulager un tant soit peu, les victimes des attaques terroristes. Pour le donateur Pathé’O, natif de la localité, c’est un devoir moral d’apporter son assistance à ces personnes en difficulté qui n’ont pas choisi cette situation désastreuse qui s’est s’imposée à eux.

Le don a été réceptionné par le secrétaire général de la province du Bam, Armand Dambré, représentant le haut-commissaire. Il a remercié Pathé’O pour son geste qui, selon lui, contribuera à aider les bénéficiaires. « Nous sommes contents pour ce don.

Il vient rassurer les déplacés que malgré les difficultés qu’ils traversent des gens pensent à eux notamment les fils du Burkina qui sont à l’extérieur », a affirmé Armand Dambré.

Le représentant du haut-commissaire a également demandé à toutes les personnes de bonnes volontés de faire aussi parler leur cœur. A Kongoussi, la situation des déplacés internes est alarmante et interpelle la conscience collective, a-t-il dit.

Pathé’O a également lancé un appel urgent à toutes les personnes de bonne volonté de faire des gestes pour soutenir ces populations vulnérables. Car, selon ses dires, la gestion des déplacés doit être une affaire de tous. La cérémonie de remise a été aussi marquée par une visite d’un site des déplacés.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire