Comment la phrase “Jeffrey Epstein ne s’est pas suicidé” est devenue virale



La mort du milliardaire américain en prison est l’occasion de toutes les supputations. Accusé d’abus sexuel sur mineures, Jeffrey Epstein aurait été liquidé, affirment des courants complotistes. Transformées en mème, leurs allégations se répandent dans la société.

“Les Clinton, un réseau de proxénètes liés à lélite, le deep state, Trump” Wired liste les suspects pointés du doigt par les réseaux sociaux dans la mort du milliardaire américain le 10 août dernier. Car si l’on en croit les bruits d’Internet, il y a forcément un suspect à identifier, c’est sûr : “Jeffrey Epstein didn’t kill himself” (Jeffrey Epstein ne s’est pas suicidé). Comme tout bon mème – basé sur le principe “thème et variations” –, la phrase est reprise, répétée jusqu’à l’absurde et adaptée à différents supports. Sur les forums Reddit, on trouve ainsi des plaisanteries comme : “Certains préfèrent la sauce au bleu, d’autres la sauce ranch, mais au fond, tout le monde sait qu’Epstein ne s’est pas suicidé.”

Le mème s’est largement invité dans la vie réelle, rapporte Wired :

On retrouve la phrase sur des packs de bière, des tee-shirts, elle est assénée comme une sentence dans les interviews sur les chaînes câblées, griffonnée sur les pancartes

[…]

Source

Fondée en 1993, cette revue à la maquette détonante est une référence internationale de la culture technophile. “Câblé” couvre sans complaisance l’actualité internationale en mettant l’accent sur les nouvelles technologies et les

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire